Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Iyadh Driss Headshot

Abécédaire d'idées gratuites à l'usage du Gouvernement: F...comme Foireux

Publication: Mis à jour:
LEONIDAS DE RHODES
Youtube/YT News/Capture écran
Imprimer

Léonidas de Rhodes, Béji et Hannibal entrent dans un bar.

Béji sort immédiatement car il doit aller célébrer la Femme avec force bisous et médailles.

Léonidas demande:

- Qui c'était le papy?
- Un poète raté. Je crois qu'il est chef d'État.
- Quel État?
- Tu te souviens, après Carthage, les Romains, les Visigoths, les Byzantins, les arabes, les espagnols, les turcs et les français.
- Ça ne me dit rien.
- Normal, tu ne lis que les pages sport.
- Oui, mais en même temps, un pays qui se respecte, ça apparaît sur les pages sport. Ou aux Jeux Olympiques.
- Non, vois-tu, la corruption et la fainéantise font qu'ils n'investissent que dans les sports populaires - qui sont aussi sur le déclin. Loin d'eux de mettre leurs jeunes dans les sports individuels ou collectifs un tant soit peu intéressants, comme le rugby ou le waterpolo. Même la course à pied comme toi, ça leur changerait un peu. Et qu'un de leurs athlètes gagne ou perde, l'État et la populace le traitent comme une vessie de chèvre.
- Tu sais, si Rhodes ne m'avait pas soutenu, je n'aurais pas pu tenir un record pendant 2200 ans, pondère Léonidas.
- Vas-le dire au comité. Je ne sais pas trop lequel.

Hannibal rit jaune puis dit:

- Et il y en a qui veulent revenir à l'âge d'or.

Béji, à l'aide de son superpouvoir gériatrique, entend tout et explique au lecteur:

- Pour rendre la hayba à la dawla, il faut tordre le bras à la corruption, au favoritisme et au népotisme. Il faudrait ensuite détourner de l'argent des fiches de paie des méga-fonctionnaires et réduire leurs privilèges en nature. Il faudra ensuite réformer le ministère des sports, lui donner un vrai agenda, et puis réformer l'éducation pour donner de la place à des activités autres que le bourrage de crâne et la délation. Mais je ne suis pas aussi compétent!

Oui, il faut se rendre à l'évidence que ce qui manque à la plus jeune démocratie du monde, c'est l'audace de la jeunesse, et cette impression d'immortalité. Et l'on ne sortira du cycle foireux où nous avons été lancés que le jour où ceux qui servent l'État ne multiplieront pas leur salaire par 5, où la Fédération Nationale d'Escrime (ou de Natation, ou d'autres) auront des locaux décents et une direction responsable, où les ministres incompétents ne seront pas maintenus pour continuer leur oeuvre de "réforme" illusionnée, et où l'on recherchera activement des Léonidas de Rhodes au lieu de les laisser, vulnérables, entre un comité prédateur et une opinion publique sans merci.

P.S : Ce texte est une satire et s'il vous prend envie de mélanger entre ces personnages fictifs et leur inspiration dans la réalité, c'est que vous devez prendre rendez-vous avec Lacan.