LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ikram Ben Aissa Headshot

Quels sont les principaux messages de l'Islam transmis par le prophète Muhammad? Essai de réponse

Publication: Mis à jour:
MUSLIMS PRAYING
Kirill Kukhmar/AFP/Getty Images
Imprimer

L'actualité depuis plusieurs années ne fait qu'accentuer les interrogations à propos de l'islam et des musulmans. Ces réflexions provenant du spécialiste au citoyen lambda ne permettent pas de se faire une idée claire des principaux messages de cette religion et surtout, dans quel contexte elle apparaît. En effet, si la figure de Muhammad est connue, il n'empêche que ce qu'il est et la manière dont il a contribué à la société mecquoise et médinoise au 7e siècle reste assez floue. Aussi, il s'agira ici, d'apporter quelques pistes de réponses.

Muhammad est bien un personnage historique qui a vécu dans un contexte donné, l'Arabie du 7e siècle divisée en plusieurs tribus et clans. C'est un arabe issu de la tribu des Quraych, et plus précisément du clan Hachimite. Il est né à La Mecque en 570-571 et est mort en 632 à Médine. D'ailleurs, son mausolée se trouve au sein de la grande mosquée de Médine.

Dans la tradition islamique, il semblerait qu'il ait été orphelin très jeune et qu'après avoir été éduqué par son grand père Abdelmoutaleb, c'est son oncle, Abou Taleb qui le prend à sa charge aux cotés de son fils, Ali ibn Abou Taleb. Par la suite, il travaillera pour sa future épouse, Khadija, dans le commerce et avec qui, il restera monogame. A la mort de sa première épouse, Muhammad est déjà prophète et déclare une année de deuil où il restera célibataire, cette année sera appelé: l'année du chagrin. Son oncle Abou Taleb meurt également cette même année.

Toujours selon la tradition islamique, Muhammad est devenu prophète lors d'une retraite qu'il avait pour habitude de faire sur le Mont Hira, à la périphérie de La Mecque. C'est à ses 40 ans qu'il voit apparaître l'Ange Gabriel et que le premier verset de ce qui deviendra le corpus coranique, lui sera révélé, à savoir: "Iqra'", "Lis". Si la tradition islamique fait l'unanimité à propos de cette histoire, elle est également d'accord pour souligner l'importance d'apprendre et d'étudier comme similaire à un acte d'adoration tant pour l'homme que pour la femme. Aujourd'hui, dans plusieurs communautés musulmanes, l'accès au savoir est parfois un privilège donné aux hommes.

Comment se fait-il donc qu'un message universel se retrouve être l'apanage des garçons uniquement à certains endroits? En réalité, plusieurs exemples de réformes proposées par l'islam (ici, le fait d'apprendre) et par le biais de Muhammad vont obtenir des transformations ou des absences en fonction des régions et surtout en fonction des traditions en place. C'est exactement le fait d'avoir une religion donnée en contact avec des sociétés diverses et des traditions ancrées que l'islam aura des approches différentes en fonction de la géographie.

Contexte Arabe:

L'Arabie du 7e siècle est polythéiste, cela signifie donc que nous sommes en présence d'individus qui croient en plusieurs dieux. En réalité, cette définition dans le cadre des arabes de la Mecque est incomplète, il s'avère que la croyance en plusieurs statues avait pour objectif d'arriver à adorer le dieu principal, l'ancien Dieu monothéiste pour plusieurs chercheurs. Aussi, c'est cette intercession et surtout l'associationnisme de ces petits dieux que Muhammad va questionner. Il est essentiel de se rendre compte, que Muhammad est la minorité au sein des tribus et des clans polythéistes. D'ailleurs, dans la tradition islamique, Muhammad n'a jamais été polythéiste mais monothéiste (il n'était pas juif ni chrétien, il croyait en Dieu).

Ces croyances polythéistes à La Mecque permettaient également de recevoir des pèlerins qui venaient pour rendre visite aux dieux et donc qui apportaient une plus value économique à la société Mecquoise. La Mecque était donc un lieu où l'on pouvait rencontrer beaucoup de gens venant d'ailleurs pour les dieux mais aussi pour faire du commerce. Aujourd'hui, il est intéressant d'observer que l'Arabie Saoudite qui comprend dans ses villes La Mecque vit de deux éléments similaires qu'au 7e siècle à savoir: le pèlerinage (monothéiste depuis) et la vente pétrolière.

Mais quels sont les principaux messages de Muhammad, de l'islam?

Selon le Dictionnaire Historique de l'islam des Sourdel, nous pouvons les rassembler au nombre de six. Il s'agit de concept relié à des pratiques à effectuer et de croyances.

1. L'invitation à croire en un seul Dieu (la première thématique dans le Coran qui invite mais qui ne force pas les individus à croire au Dieu monothéiste, cela souligne l'importance du libre arbitre dans les choix des individus).

Nous l'avons expliqué plus haut, le prophète invitait les individus à devenir monothéiste ce qui évidemment, a créé des tensions au sein des différentes tribus et des clans mais aussi au sein des familles. Notons que la conséquence de ces tensions fut des discriminations à plusieurs niveaux: l'interdiction d'achat d'aliments de base pour les musulmans, différentes moqueries et menaces mais aussi, l'assassinat des nouveaux fidèles. Dans la tradition islamique, le premier martyr de l'islam est une femme, Soumayya. Preuve que tant les hommes que les femmes étaient impliquées au sein de cette nouvelle communauté.

2. Le fait de croire en une vie après la mort.

3. Le concept du Jour du Jugement dernier (la troisième thématique dans le Coran)

Ces deux messages sont à mon sens reliés et ont pour objectif de responsabiliser les individus quant aux actes et aux décisions que chacun prend au quotidien. Bien que dans le corpus coranique, le discours reste binaire (faire le bien, ne pas faire le mal), l'individu est invité à tendre dans ses réalités quotidienne à s'inscrire dans cette posture du bien. C'est donc aussi, se rendre compte qu'il y aura un jugement quant à ce que l'on fait de notre vie.

4. Être solidaire avec les plus démunis (l'un des éléments qui deviendra l'un des piliers de l'islam).

5. Être généreux: une posture que l'on aurait pu relier au quatrième principe, serait-ce une manière de souligner l'importance de donner au quotidien?

6. L'égalité entre les humains. La phrase suivante dans un contexte où les noirs étaient des esclaves et donc des êtres inférieurs expriment une double lutte: la lutte contre l'esclavagisme mais aussi, l'égalité entre les humains peu importe leur origine ou leur couleur de peau: "Il n'y a aucune différence entre un arabe et un non arabe". Le marché des esclaves était aussi un revenu en soi mais c'était aussi un élément du quotidien des arabes: avoir des esclaves pour les servir. Il était donc difficile, surtout pour la classe sociale la plus importante, d'accepter ces idées d'égalité et surtout de réformes. Si certaines catégories ont donc résisté à ces changements, d'autres catégories ont été sensibles à ces messages permettant au petit groupe de musulman de s'agrandir au fur et à mesure.

Après la mort de Muhammad: mélange d'un islam et de traditions

C'est à Médine que Muhammad décède en 632. Le prophète des musulmans qui était une autorité pour ces derniers n'est plus là pour orienter la vie des personnes, là encore, jusqu'à quel niveau, Muhammad et l'islam ont orienté le quotidien des individus reste une interrogation et les réponses varient.

Ce qui est certain, c'est qu'après sa mort, plusieurs éléments de ces principaux messages notamment vont être modifiés. Les raisons? Elles peuvent s'expliquer par des contextes particuliers aux divers pouvoirs en place mais il n'empêche que des changements ont eu lieu.

Les exemples sont multiples: la dynastie ommeyyade qui va régner de 661 à 750 instaure des discriminations au sein même des communautés musulmanes entre les convertis et ceux qui sont nés dans des familles musulmanes. À aucun moment, Muhammad n'a apporté cette distinction, bien au contraire, l'un de ces principaux messages mettait en exergue l'égalité entre les peuples.

Les discriminations auront également lieu entre les arabes (supérieurs) aux non arabes (noirs, turcs, etc.). La dynastie abbasside (de 750 à 956) va réinstaurer la vente d'esclaves alors que Muhammad luttait contre l'esclavagisme. Dans la tradition islamique, lorsque les personnes venaient se convertir à l'islam devant le prophète de l'islam, Muhammad insistait à ce que la conversion des individus allait de paires avec l'affranchissement des esclaves du foyer de l'individu en question.

La base du choix d'être croyant ou pas a également perdu de sa valeur. Actuellement, dans plusieurs pays musulmans, le fait de ne pas être musulman est punissable de mort, tout comme la pression qui existe dans certaines familles où les personnes ne se reconnaissent pas dans cette religion et dans ce monothéisme. Nous pouvons évidemment comprendre l'inquiétude des parents et de la famille en général, mais il n'empêche que le choix et le libre arbitre est à la base de la croyance en islam.

Que dire du statut des femmes? Cela n'est pas une exception. Plusieurs réformes et l'égalité entre les deux sexes ont été soulignée dans le corpus coranique et dans le discours de Muhammad, il n'empêche que des retours en arrières, des mélanges entre traditions, des interprétations patriarcales de Coran et de l'islam en général ont eu des conséquences encore plus grave qu'avant l'arrivée de l'islam dans certains cas...

Il nous a donc semblé important de souligner que Muhammad est un réformiste dans un contexte donné mais ses messages ont été modifiés. En prendre conscience, c'est permettre de véritablement revenir à l'essentiel de la religion islamique pour ces communautés musulmanes plurielles et complexes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.