LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ikram Ben Aissa Headshot

Eminem s'affirme dans un freestyle contre Trump au Bet Hip Hop Awards

Publication: Mis à jour:
EMINEM
Andrew Kelly / Reuters
Imprimer

Dans un décor simple et sans musique, Eminem s'exprime en freestyle pendant quatre minutes au Bet Hip Hop Awards. Les seuls arrêts qu'il fait durant sa prestation imposent le silence. Derrière lui, plusieurs personnes sont à l'écoute, un peu comme nous, devant notre écran. Pour les amateurs de rap, il est impossible de ne pas faire une comparaison avec la mise en scène du rappeur français Sofiane, dans son nouveau projet qui rassemble "Rentre dans le cercle". Le sujet principal d'Eminem? L'administration Trump.

Le contenu en entier qui n'a pas encore été traduit, aborde les décisions politiques du président américain qu'Eminem n'hésite pas à nommer "kamikaze" qui produira selon lui, un "holocauste nucléaire". Il dit à ce sujet:

"Nous ferions mieux de soutenir Obama, parce que ce que nous avons à la Maison Blanche est maintenant un kamikaze qui causera probablement un holocauste nucléaire"

Plus que cela, ce dernier n'hésite pas à s'adresser aux personnes qui le suivent en leur demandant de choisir s'ils sont "pour" ou "contre" le président en place.

"À mes fans qui le (Trump) soutiennent, je dessine dans le sable une ligne, vous êtes pour ou contre".


Il ajoute à cela des paroles qui expriment de la colère face aux personnes qui pourraient être indécises: "Et ceux qui n'arrivent pas à prendre une décision, je n'ai qu'une chose à vous dire: f*** you!".

Est-ce une manière pour l'artiste d'inviter les citoyens à se responsabiliser sur les questions politiques?

Eminem prouve dans son discours son implication sur des thématiques en lien avec la politique, une position que beaucoup d'artistes ne se permettent plus d'avoir. L'artiste a fait plusieurs millions de vu en quelques heures, certes, il a eu raison d'introduire son texte de cette manière: "Ici, c'est le calme avant la tempête".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.