Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ikram Ben Aissa Headshot

Français: Aujourd'hui, vous avez blessé des millions de musulmans

Publication: Mis à jour:
BURKINI
Facebook/Philippe Marliere
Imprimer

Je n'ai pas bien dormi cette nuit, une blessure s'est développée en moi après avoir découvert ces quelques photos.

Étions-nous sur terre pour être de simples supports à la souffrance? Et de ce fait, des blessures qui ne se cicatrisent jamais? Ce n'était pas la première fois, mais cette fois-ci, il y avait quelque chose de particulier.

Je me suis donc levée de bonne heure, j'ai accomplis mes prières et je me suis préparée mon petit déjeuner: du yaourt avec quelques myrtilles. Je n'avais pas très faim. Je voulais passer outre cette blessure, comme tant d'autres que je cumulais mais ce n'était pas possible, il fallait que j'écrive à ce propos.

Les images dont il est question ont été relayées au sein des réseaux sociaux: une femme couchée sur le sable profitant de la plage et du soleil à Nice et portant une sorte de burkini, est interpellée par quatre agents de police aboutissant -à en observer les photos- à ce que cette dernière retire le haut de ses vêtements devant l'attente de ces forces de l'ordre et devant de nombreux témoins, d'autres femmes notamment.

Le cœur brisé n'est pas dans le fait d'observer qu'une personne retire le haut de ses vêtements, mais bien le contexte dans lequel cela s'est fait et surtout sur qui cela a été fait.

Si vous regardez de plus près, la dame en question semble d'un certain âge, elle aurait pu être ma mère, peut-être aussi la vôtre. Oui, je peux imaginer ma pauvre mère souffrant de rhumatisme profitant pour une fois et pendant un instant du soleil afin de calmer ses douleurs.

La blessure est immense, j'en ai les larmes aux yeux. Ce n'est pas "l'islam" ou "les musulmans" qui ont été touchés, non, cela nous en avons l'habitude, aujourd'hui, la France a blessé les cœurs de millions d'enfants (adultes ou pas) en traitant leur maman comme une moins que rien, allant jusqu'à la forcer de retirer ses vêtements! Quel manque de dignité! Il y a trop longtemps que vous manquez de respect à cette génération d'immigrée!

Cette mère qui personnifie une histoire type, mais qui est censée être respectée en tant que citoyenne à part entière, mérite que l'on s'y attarde quelques instants. Une mère comme bien d'autres mères que l'on a ignoré. Une mère qui laissa très jeune sa patrie pour venir rejoindre son époux, venu travailler afin de construire un pays qui n'était à la base pas le leur.

Ils sont venus avec de bonnes et nobles valeurs, sans renier pour autant leur culture et leur spiritualité. Un de ces aspects, fut leur pudeur qui vaut tout aussi bien que leurs plats culinaires qui vous plaisent tant!

Des femmes qui ont quitté leur famille, leurs amis, pour apporter chez vous la vie. Jamais il n'y a eu de "merci".

Elles ont été ignorées, laissées de coté, et dans la société, ce qui vous intéressait, c'était son statut de consommatrice mais ses enfants, ma foi, nous n'étions que des outsiders, des individus qui n'étaient pas à leur place ici. Mais il est vrai qu'en France, vous avez une histoire particulière, ce n'est pas la première fois que vous manquez de respect à la foi!

Aujourd'hui, des millions de musulmans sont blessés, que cela soit en France ou en Belgique.

Vous avez blessé une partie de vos citoyens qui contribuent continuellement à la société et ce malgré tout ce qu'on peut dire à leur sujet et qui est clairement mensonger.

Nous sommes fiers des valeurs culturelles et religieuses que l'on nous a transmises et il va falloir les respecter.

Aujourd'hui, une cassure s'est développée et plus rien ne sera comme avant.

Enfin, à tout ces témoins qui n'ont rien fais que d'observer cette dictature en marche, honte à vous, vous avez à l'évidence, failli à votre devoir de citoyenneté!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.