Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ikram Ben Aissa Headshot

Âchoura: Quelles significations?

Publication: Mis à jour:
KERBALA MOSQUEE
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

Étymologie du terme âshourâ

Âshoura est le "nom d'une fête ou (d'une) célébration religieuse prenant place le 10 du mois lunaire de Muharram (un des mois du calendrier musulman) et revêtant une signification différente en milieu musulman sunnite ou chiite.

Le mois de Muharram est comme le nom l'indique, un mois sacré pour tous les musulmans, il débute le lendemain du nouvel an hégirien.

En effet, en l'an 622, la première année du calendrier musulman, le prophète Muhammad ainsi que les Mecquois de confession musulmane quittent la Mecque après 12 ans de difficulté et de menace envers leur personne, pour aller vivre à Médine.

Selon l'histoire, certains médinois se convertissent à l'islam avant de rencontrer le nouveau prophète et ces derniers invitent Muhammad ainsi que les musulmans à venir en terre monothéiste.

Un événement important, puisqu'il s'agit d'un nouveau départ pour cette jeune communauté de croyants. Cependant, cet aspect-là de l'histoire n'est pas la seule chose qui se passe durant ce nouvel an.

Un événement moins joyeux a retenu l'attention d'une partie de la communauté musulmane. Ainsi, ce qui aurait pu réunir n'a eu comme effet, que d'amplifier la division.

Explications.

Pour rappel, l'islam possède plusieurs courants, les deux principaux sont: le sunnisme (majoritaire) et le chiisme (minoritaire).

En milieu sunnite : Jeûne, festivités et partage

Le jeûne:

La tradition de jeûner durant cette journée de Âchoura, est justifiée dans plusieurs traditions islamiques sunnites, mentionnons celle-ci: "Il est particulièrement recommandé de jeûner le dixième jour de Mouharram: le jour de Âshoura. En effet, le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, dit: "le jeûne de Âshoura fait absoudre les péchés de l'an passé".

Plus que cela, cette journée fait également allusion à une tradition juive: "C'est (le jour de l'Âchoura) un jour béni. C'est le jour au cours duquel Dieu sauva les enfants d'Israël de leur ennemi, raison pour laquelle Moïse le jeûna".

Muhammad aurait alors rajouté que le prophète Moïse est un prophète pour les musulmans également et que ces traditions n'entraient pas en opposition avec les traditions islamiques, bien au contraire.

Festivités et partage:

Dans plusieurs pays où la religion majoritaire est l'islam, des célébrations ont lieu durant cette période. Le port de vêtements nouveaux, un repas copieux (sucré pour certains) ou encore l'offre de cadeaux pour les enfants, la journée de Âchoura reste un bon souvenir pour les personnes qui la célèbrent.

Quelle est la signification réelle de ce jour? Il y a certainement un lien entre la tradition juive mais aussi le départ des musulmans en 622 de la Mecque vers Médine. Un départ important puisque les difficultés et les menaces envers cette communauté par les polythéistes de la Mecque cessent afin d'apporter un lieu où les musulmans pourront vivre librement leur foi.

En milieu chiite: Deuil et commémoration

En ce qui concerne le deuxième courant en islam, le chiisme, la signification de cette période du mois de Muharram ne représente pas du tout la même chose.

En effet, ces derniers se souviennent pendant dix jours et plus particulièrement durant les nuits de ces dix premiers jours du mois de Muharram, le fameux massacre de Karbala (une ville en Irak).

De quoi s'agit-il?

En l'an 680, Hussein ibn 'Ali, le petit fils du prophète Muhammad, sa famille (femmes et enfants compris) ainsi que certains compagnons se dirigent vers la ville de Kufa (en Irak également) afin de se rallier à la ville contre le pouvoir, non légitime, selon eux, du calife Yazid 1er.

Pour se faire, il traverse le désert de Karbala et seront pris en otage à cet endroit par les soldats du calife en place, Yazid 1er, fils de Mu'awiya, celui qui ouvrira la porte à la notion de dynastie en islam et plus particulièrement à la dynastie Omeyyade (661-750).

Il s'avère que ni Hussein, ni ses compagnons et selon la tradition chiite, ni l'un de ses enfants en bas âge, Abdallah, ne sortiront de ce désert vivant. L'un des célèbres textes expliquant les raisons de la lutte de Hussein vis-à-vis du pouvoir en place met en avant ceci: "Hussein ibn Ali dit: 'Je ne me suis pas soulevé de gaîté de cœur ni par arrogance ni dans l'intention de semer la corruption ni de commettre l'injustice. Je me suis soulevé pour demander la réforme de la communauté de mon grand-père (le Prophète Mohamed), pour ordonner le bien et interdire le mal.' "

En conclusion

Le jour de Âchoura est un événement qui depuis le 9e siècle au moins a créé des tensions et une séparation entre les musulmans majoritairement sunnites et la minorité chiite.

Ainsi,si pour certains la célébration nécessite notamment jeûne, préparation de repas et offrandes, pour d'autres, "on évite les fêtes joyeuses, comme les mariages (...), le jour même du deuil, on s'abstient de consommer confiseries et fruits secs, aliments qui rappellent les fêtes joyeuses".

Un événement qui se réalise chaque année et qui représente une certaine cassure entre les deux principaux courants de l'islam.

Bibliographie:

  1. J&D., SOURDEL, Dictionnaire historique de l'islam, PUF, Paris, 2007.
  2. G., GOBILLOT, Les Chiites, Brepols, Belgique, 1998.
  3. Le martyre de l'Imam Hussein, édition BAA, Beyrouth, 2012
  4. Havre du Savoir
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.