Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ikram Ben Aissa Headshot

A Cannes, tu montres ton corps ou tu restes chez toi

Publication: Mis à jour:
BURKINI
TIM WIMBORNE / Reuters
Imprimer

Un arrêté signé par le maire de Cannes met en avant l'interdiction pour les personnes portant une tenue ostentatoire et religieuse l'accès aux plages et baignades et ce au nom de cette précieuse laïcité.

La laïcité consistant en réalité, à ce que l'État soit neutre mais dont la population a le droit d'exprimer ses opinions religieuses en toute liberté. Enfin, en théorie en tout cas.

En réalité, cet arrêté cible plus particulièrement les femmes de confession musulmane et plus précisément, celles qui ont décidé d'adopter une tenue vestimentaire modeste.

En effet, ces dernières ont depuis quelques années, toujours dans cette optique de pouvoir intégrer le paysage public, créer un maillot de bain qui couvre tout le corps et que l'on appelle le Burkini.

Mais quelle est donc la principale justification du maire de Cannes afin de mieux comprendre la démarche? Pour le maire, il s'agit d'interdire "les tenues ostentatoires qui font référence à une allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre". Voici donc l'argument motivant cette interdiction.

Ce que l'on peut donc saisir, c'est qu'une femme de confession musulmane, qui porte un foulard et qui cache son corps avec des vêtements fait donc allégeance à l'État Islamique et est donc l'ennemi de la France.

Mais d'où peut donc provenir cette information? Comment un maire d'une si grande ville aux richesses culturelles évidentes a pu se permettre d'exprimer cette idée aussi facilement? Quel spécialiste des groupes terroristes ou de l'islam a fait un lien entre le fait de porter des vêtements et l'adhésion au terrorisme? Personne.

Serait-ce le fantasme du maire de Cannes? Il est évident que ce Monsieur se doit de s'informer sur les raisons des attentats en France, les personnes victimes de ces crimes et l'implication évidente du gouvernement français à cette guerre moderne.

En effet, si Monsieur le maire de Cannes avait eu l'intelligence d'étudier le sujet, il se rendrait compte que les premières victimes des terroristes, ce sont les musulmans eux-mêmes qu'ils soient en Syrie, en Irak ou même en France!

Non en réalité, c'est plus fort que cela, les civils et majoritairement de confession musulmane sont également assassinés par les interventions militaires de la France et des autres gouvernements impliqués dans la guerre en Syrie.

Non, il n'est pas tolérable d'accepter l'idée que de porter un foulard et de décider de montrer ce que l'on souhaite de son corps serait une preuve de fanatisme. Non, en réalité ce choix est une liberté de tout à chacun de porter ce que bon lui semble!

Mais quand est-ce que les citoyens musulmans en Europe seront respectées et considérées comme des citoyens à part entière? Quand est-ce que l'on cessera de marginaliser des millions de citoyens européens de confession musulmane et plus particulièrement les femmes?

Il serait grand temps de les considérer comme des citoyens à part entière car ce n'est pas par charité qu'ils sont ici, ces derniers paient leurs impôts comme tout le monde et investissent la société (lorsqu'on le leur permet) comme n'importe quel autre citoyen!

A quand une dignité pour les citoyens de confession musulmane? Le terrorisme ne touche pas que les familles musulmanes, le terrorisme est l'expression d'une génération attirée par la violence et cela est bien confirmé par des spécialistes de la question.

L'article 9 de la convention européenne des droits de l'Homme
est pourtant assez clair quant à la liberté religieuse: "Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l'enseignement, les pratiques et l'accomplissement des rites".

Le Collectif contre l'Islamophobie en France vient de faire appel quant à cet arrêté, nous verrons ce que la justice aura à dire quant à ces propos délirants et cette décision discriminante visant une minorité dans ce pays, à savoir les musulmans et plus précisément les musulmanes qui portent le foulard. Il semblerait que les droits de l'Homme ne soient pas un acquis pour tous, il va donc falloir les obtenir avec dignité!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.