Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Houda Chaloun Headshot

Comment fais-tu pour voyager? Des globe-trotters marocains répondent

Publication: Mis à jour:
GHITA AMINE BACKPACKERS
Facebook/AGBackpackers
Imprimer

VOYAGES - Je reçois souvent cette question "comment fais-tu pour voyager?", on la pose ainsi pour signifier "Quels moyens financiers te permettent de voyager?". On peut voyager à pieds, en vélo ou en avion, mais on a en effet toujours besoin de définir un budget initial qui nous permette justement d'effectuer nos premiers pas et de choisir nos activités et nos moyens de déplacement et de logement.

Il y a plusieurs moyens et manières de voyager, certains se lancent des défis personnels, d'autres partent à l'appel d'une intuition et font le nécessaire pour y répondre, et puis il y en a d'autres qui se retrouvent en train de voyager en parallèle d'une autre activité.

Parce qu'il y a autant de moyens de voyager qu'il y a de voyages, j'ai fais appel à la communauté des voyageurs blogueurs marocains. Ils répondent donc à cette question, chacun avec sa propre expérience.

Que ce soit un voyage challenge avec quelques centaines de dirhams, une longue préparation pour faire des économies, du volontariat, du crowdfunding, des vacances une fois par an ou des petites escapades, voilà donc de quoi assouvir votre curiosité et vous donner des idées sur comment financer vos voyages...

Omar Oualili

omar oualili

Je suis en mesure de financer mes voyages en voyageant pas cher et en recherchant toujours des offres attrayantes. Je suis également extrêmement flexible, ce qui signifie que je peux réserver le vol le moins cher pour toute destination. Je suis ainsi allé à Copenhague, Malmö, Varsovie, Podgorica, à partir de Londres pour moins de £20 aller-retour!

Je fais aussi du couchsurfing et loge dans les auberges, ce qui me permet de réduire les coûts du voyage considérablement.

Depuis que je suis un blogueur voyage, je voyage également avec des sponsors qui couvrent la plupart du temps tous les frais de déplacement.

A mon avis, il n'est pas nécessaire d'épargner de grandes sommes d'argent pour voyager mais il suffit de s'organiser et d'être flexible.

>> Suivre Omar dans ses voyages sur son blog In A City Near You ou sur sa page Facebook.

Nahid

working surfgirl

Je travaille toute l'année et j'épargne pour avoir mon mois exotique quelque part, où je combine voyage et pratique de ma passion du surf avec mon mari.

Je n'hésite pas aussi à "voler" des petits week-end en milieu d'année vers des destinations plus proches, et à continuer à voyager sur les vagues tout au long de l'année dans les plages de surf marocaines.

>> Suivre Nahid dans ses voyages sur son blog The Working Surf Girl ou sur sa page Facebook.

Amal et Anas Yakine

yakines

Pour notre prochain voyage en Afrique, un voyage de très longue durée, on a reçu et on continue à recevoir des sollicitations pour des sponsorings ou des partenariats, mais on préfère rester autonomes et libres. Du coup on a pensé à des moyens de financement alternatifs:

- On a établi un pré-accord avec un magazine de voyage anglais, pour lequel on sera rémunéré pour nos articles et nos photos.

- On négocie aussi avec des écoles pour donner des cours, ou plutôt raconter notre voyage tout en essayant de transmettre des valeurs aux enfants, tout au long du voyage via Skype.

- On mise sur la vente du premier livre de Anas qui retrace ses 2 ans de voyage à pieds dans tout le Maroc, surtout que le livre sera édité gratuitement.

- On aura aussi un blog qui peut rapporter un minimum avec des articles et des vidéos monétisées.

- On envisage également de travailler sur place et on continue à penser à d'autres alternatives.

>> Suivre les Yakines dans leurs voyages sur leur page Facebook Yakines around Africa

Rita Berrada

rita berrada

Pour pouvoir voyager, financièrement parlant, j'utilise tout simplement mes économies.

Je ne suis pas dépensière, car avant de dépenser un montant je le convertis d'abord en cette réflexion: "ça pourrait me payer un billet d'avion..." les voyages étant mon poste de dépenses prioritaire.

Ensuite, je m'arrange toujours pour optimiser mes dépenses pendant le voyage: offres de billet d'avion ou trajet en voiture, hébergement chez des amis, en airbnb ou en auberge, transports locaux et terrestres si possible, organisation de mes activités sur place en négociant, nourriture locale dans les petits bouibouis...

En voyage, je réduis mon confort et privilégie les visites et les expériences, ça me permet de voyager plus souvent, plus longtemps et moins cher.

>> Suivre Rita dans ses voyage sur son blog Let's Travel Happy et sur sa page Facebook

Baba Louay

baba louay

Aujourd'hui, je voyage principalement grâce au Yoga et à la méditation. Je travaille avec un ONG qui oeuvre pour le partage de la culture de paix intérieure dans le monde. J'avais suivi leur programme de méditation pendant longtemps, partant d'une passion et d'une conviction que la paix intérieure est primordiale dans le monde. Depuis quelque temps, mon rôle dans l'ONG s'est étendu à devenir un de ses ambassadeurs dans la région MENA ce qui implique des voyages dans cette région.

Avant ce rôle, j'ai pu voyager grâce à des séminaires, des stages de formation avec des ONG ou des opportunités sur des sites tels que heysuccess.com.

Pour moi le voyage n'est pas le but en soi mais un accompagnateur de mes passions liées au monde associatif en général et à mon engagement pour la paix, intérieure et extérieure, en particulier.

>> Suivre Louay dans ses voyages sur son blog Baba Louay et sur sa page Facebook

Amine Laqsiouer

al

La réponse à cette question que tout le monde me pose "mais comment fais-tu pour voyager autant de temps?" est toute simple: je sacrifie l'épargne que j'aurais pu utiliser pour préparer ma potentielle vie future classique: maison, voiture, mariage, etc.

Ce sacrifice est motivé par une réelle volonté de découvrir le monde et de partager ces découvertes avec mes compatriotes.

Plus concrètement, je fais ce voyage grâce à une douzaine de milliers d'euros d'épargne personnelle combinée avec la vente de mon scooter à Paris et mes primes de départ de mon ancien emploi, en plus de quelques aides, notamment d'un sponsor du fait de mon statut d'auto-entrepreneur en tant que blogueur de voyage.

>> Suivre Amine dans ses voyages sur son blog Globatlax et sur sa page Facebook

Ghita et Amine

ghita amine

Comment fais-tu pour voyager? La fameuse question qui revient et que je me suis souvent posée avant le grand départ... Comment je fais pour voyager? J'ai trouvé, je m'organise:

1. L'envie, est un facteur important pour prendre le large.

2. Le courage est aussi important pour s'embarquer dans une aventure qu'est le voyage.

3. Les économies? Ah bien là tu pousses ton courage et ton envie au top et tu penses à ce qui va t'attendre sur la route...

4. Le temps pour économiser peut prendre 1 mois, 10 mois ou 5 ans, mais comment trouver les moyens?

5. Je travaille et m'organise pour économiser!

Pour nous, voyager c'est d'abord travailler et s'organiser au mieux pour pouvoir économiser d'abord et s'offrir le voyage de ses rêves à moindres frais ensuite.

>> Suivre Ghita et Amine dans leurs voyages sur leur blog AGBackpackers et sur leur page Facebook

Othmane Zolati

othmane zelouti

J'ai commencé mon voyage en Afrique avec presque rien. Le jour de mon départ j'avais 800 dirhams dans la poche. De l'argent que j'avais économisé en faisant des petits boulots sur la plage de Deauville à El Jadida. Depuis je traverse l'Afrique depuis un an et demi pour arriver en Afrique du Sud, en faisant mon voyage à pieds ou en auto-stop.

Pour y arriver, je continue à travailler sur la route. J'ai travaillé en tant que guide touristique, pêcheur, mécanicien, vendeur, etc.

Je suis actuellement en pause en Côte d'Ivoire afin d'économiser de l'argent pour pouvoir continuer mon voyage et principalement pour payer les visas des pays à venir vu qu'ils sont relativement chers.

Pour finir, je pense que c'est très bien de voyager quand on a des économies, c'est l'idéal, mais ce n'est pas du tout une bonne idée de ne pas réaliser ses rêves de voyage juste parce qu'on n'a pas suffisamment d'argent. Cet argent, on peut toujours le gagner sur la route.

>> Suivre Othmane dans ses voyages sur son blog Zolatrip et sur sa page Facebook

Et moi?

moroccan nomad

La décision de prendre une année sabbatique et de voyager est venue en premier. Neuf mois exactement avant mon départ. Il fallait donc économiser la totalité de mon budget pendant ce laps de temps. J'ai fais des choix drastiques et j'en parle un peu plus ici.

J'avais également utilisé du crowdfunding pour pouvoir visiter l'Antarctique pendant mon voyage d'une année. Une première expérience de son genre au Maroc, de quoi donner une idée sur d'autres alternatives de financement de projets de voyage ou autres.

Au terme de la première année de voyage, j'ai fini par choisir de quitter complètement ma vie d'avant et d'entamer un mode de vie nomade, que je continue à financer de mes économies mais aussi de l'écriture d'articles de voyage. Dans ce mode de vie, il est essentiel de voyager lentement pour voyager longuement. Devenir nomade c'est s'installer ici et là pendant un moment, travailler, économiser et ensuite bouger vers une autre destination.

Ce billet est également publié sur le blog Moroccan Nomad et sur la page Facebook Moroccan Nomad Blog.

2016-06-13-1465828268-3706099-Blogheader.jpg

LIRE AUSSI: Ces globe-trotters marocains qui plaquent tout pour voyager (PHOTOS)