Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Houcine Bzainia Headshot

Trump, et après?

Publication: Mis à jour:
TRUMP DONALD
DON EMMERT via Getty Images
Imprimer

Avec l'élection de Trump et probablement la vague populiste qui suivra dans d'autres pays, la scène géostratégique internationale va connaître quelques chambardements un peu partout dans le monde.
La politique étrangère américaine sera marquée par l'isolationnisme.

- L'Europe sera face au dilemme de sa défense: accroître sa contribution à l'OTAN ou oeuvrer à une défense proprement européenne. C'est un sujet de discorde au niveau de l'UE; certains pays ne veulent en aucun cas augmenter les dépenses de défense aux dépens des dépenses pour l'économie et le social. D'un autre côté la montée des populismes ( Royaume-Uni avec son Brexit, la France et la montée du FN, l'Italie, l'Allemagne, la Hongrie...) risque de mettre à rude épreuve l'Union elle-même où certains pays voient de bon oeil l'exemple du Royaume-Uni.

- La Russie sera traitée en partenaire privilégiée. C'est du moins ce que répète à satiété le Président Trump qui considère Poutine comme incontournable dans la lutte contre le terrorisme. La grande inconnue reste cependant le cas de L'Ukraine; les USA accepteront-ils l'annexion de la Crimée?

- La Chine devra faire face à une guerre du commerce parce que le président élu considère que la Chine est responsable du grand déficit commercial entre les deux pays et que ses produits bons marchés font de la concurrence déloyale aux produits américains. Dejà, Trump annonce la sortie des USA du TPP ( trans pacific partnership) mais ses alliés australiens et néo-zélandais n'ont pas la même appréciation de la situation.

- L'Iran sera dans le collimateur à cause du traité sur le nucléaire que Trump considère comme trop favorable à l'Iran et nuisible à son allié israélien. C'est probablement le cas le plus difficile auquel l'administration américaine fera face parce que le traité avec l'Iran est un traité international, signé par plusieurs pays alliés des USA et avalisé par le conseil de sécurité de l'ONU.

- Les monarchies du Golfe seront soumises à de fortes pressions pour abandonner leur soutien au wahabisme. Là aussi une inconnue; Trump tiendra-t-il ses promesses ou cédera-t-il aux puissants lobbys qui ont des intérêts dans le Golfe?

-La Syrie sera probablement le grand bénéficiaire de l'ère Trump dans la mesure où la promesse d'éradiquer ISIS est mise en oeuvre.

En ce qui concerne notre pays, berceau de l'islam politique grâce au soutien occidental essentiellement, Trump promet de combattre sans relâche l'islamisme; les premières nominations de ses collaborateurs (conseiller en chef, chef de la CIA et conseiller à la sécurité) confirment cette promesse, à moins que les lobbys financiers et industriels ne finissent par l'en décourager.

Chez les acteurs de l'islam politique, c'est l'affolement même s'ils tentent de le masquer.
Cet affolement risque d'entraîner nos islamistes sur la voie de l'aventurisme pour montrer qu'ils sont forts, qu'ils "pèsent" encore et que leurs capacités de nuisance sont intactes.

Dans cette situation incertaine, les islamistes feront probablement appel à leur armée de l'ombre ( terroristes, cellules dormantes, LPR) pour semer la peur et le chaos et influencer les décisions gouvernementales.

C'est alors aux Tunisiens qui croient à la liberté, à l'Etat civil et de droit et qui refusent la mainmise du religieux sur le politique, de défendre la République sans céder à la peur.

Il y va de notre avenir, de celui de nos enfants et de nos petits-enfants.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.