LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Hend Lakhoua Headshot

Terreur en plein vol TU722

Publication: Mis à jour:
STORM PLANE
PetrBonek via Getty Images
Imprimer

J'étais dans les toilettes avec ma fille de 11 mois quand le cauchemar a commencé. J'étais en train de la changer quand soudain l'avion s'est mis à trembler.

Je quitte immédiatement les toilettes avec mon bébé à moitié nu dans les bras, et là, je vois les gens crier, hurler, pleurer, les plateaux de déjeuner par terre. Les hôtesses et les stewards ne tenaient plus debout.

Un steward m'a obligée à m'assoir sur le siège le plus proche. Je voulais rejoindre mon mari, j'ai crié son prénom, mais il était trop loin. J'ai serré ma petite fille très fort et j'ai fermé les yeux.

C'était comme de grands sauts en l'air avant de sentir la chute libre. Mon corps a décollé du siège pendant 20 secondes. L'avion tombait la tête la première avant qu'il ne se stabilise comme dans un grand-huit de la mort. J'entends un bruit métallique énorme. J'ai eu l'impression que l'avion se cassait en deux.

ksks

Pendant 2 minutes, je ne comprends pas ce qui se passe. Je regarde autour de moi: une dame assise à ma droite de l'autre côté du couloir pleure. À sa droite une autre femme pleure et prie. À ma gauche, il y avait deux jeunes femmes. L'une d'elle tenait un bébé de 2 ans dans les bras, l'autre avait deux petits garçons qui l'attendaient à la maison, elle pensait à eux.

Elles m'ont soutenue. Je n'oublierai jamais leurs visages, elles étaient courageuses, même si je sentais qu'elles craignaient le pire. Nous n'étions pas attachés vue la soudaineté des évènements.

C'est l'apocalypse, la fin du monde. Je me retourne vers la dame à ma droite, on se regarde et on se dit "au revoir". On croyait que c'était la fin. Elle fond en larmes. Je serre ma fille contre moi, je suis dans le même état de panique qu'elle, je pleure et je me demande: est-ce que ça sera douloureux? Et ma fille? Elle n'a rien vécu. C'est un bébé. C'est déjà son heure?

J'ai crié: "J'aimerais rejoindre mon mari,je voudrais mourir à ses côtés"? Mais on ne me laisse pas quitter ce maudit siège. À ce moment-là, une autre chute, encore, pendant 2-3 minutes, 5minutes, 15 minutes après; rien du tout. Le silence, la crainte, la peur.

C'était les 25 minutes les plus longues de toute ma vie. Le calme, l'attente, l'espoir peut-être.

iuuis

Aucune annonce pour nous expliquer ce qui vient de se passer et s'il y avait des risques que ça se reproduise. Imaginez l'angoisse qu'on ressent pendant les 90 minutes de vol qui suivent sans savoir si l'avion tiendra le coup jusqu'à l'arrivée.

Les hôtesses et les stewards étaient en panique, en colère, ils avaient peur, ils étaient choqués et dans l'ignorance de ce qui vient de se passer. Eux aussi ont été surpris par les trous d'air.

sks

Lors de l'atterrissage, on entend un message du commandant de bord, pour la première fois depuis l'incident: "Nous espérons que vous avez fait un bon voyage sur notre compagnie et on s'excuse de ce désagrément dû au climat". On se dit que ce n'est pas possible, que c'est enregistré, mais pas du tout.

Qu'il ne soit pas au courant de cette tempête! Qu'il ne soit pas au courant qu'il ne fallait pas traverser la corse! Que son radar n'aie rien détecté! Je ne sais pas si à ce moment là il était en train de conduire son avion ou de jouer de la guitare; Mais je doute fort de son professionnalisme!

On a enfin touché la terre ferme. Un employé au sol nous informe: "Quand on a vu ce qui vous arrivait sur le radar, pour nous c'était fini. Un truc pareil, à cette altitude, normalement les ailes se cassent".

On a traversé la tempête Eleanor! J'étais en train de me rendre compte que la vie ne tient qu'à un fil.

Depuis, hier, je ne réalise toujours pas que je suis encore en vie. Ce matin, je suis sortie pour voir si les gens me voyaient, si je n'étais pas devenue un fantôme. Depuis cet incident, je n'arrête pas de revoir ces scènes les unes après les autres. C'était un cauchemar , un cauchemar vécu sur le vol Tunisair TU 722 de Tunis à Paris un 3 janvier 2018.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.