Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Hassan El Mahir Headshot

Education nationale: Pourquoi le départ en masse d'enseignants est alarmant

Publication: Mis à jour:
MOROCCO TEACHER
Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

ÉDUCATION - Ces derniers jours, nous avons découvert avec stupéfaction que 15.000 enseignants vont bénéficier de la retraite anticipée au ministère de l'Éducation nationale. Effectivement, ce nombre est bien synonyme d'un départ massif, quoi que le ministère ait endurci les conditions d'octroi de cette pension, en plafonnant à 30 ans le nombre d'années d'activité y ouvrant droit.

Ce départ du personnel est d'autant plus alarmant que le déficit est structurel, et que le taux de remplacement des partants est très faible, comparativement aux besoins effectifs aux trois cycles d'enseignement. Penchons-nous sur les raisons qui pourraient bien pousser ces enseignants à quitter leurs postes, délibérément ou sous la contrainte.

Il y a d'abord des facteurs professionnels et contextuels liés aux rapports qu'entretiennent les enseignants avec leur milieu de travail, lequel devient de plus en plus stressant et ne donnant nullement satisfaction. D'une part, après tant d'efforts, les résultats des élèves laissent à désirer et s'alignent irrémédiablement, à quelques exceptions près, sur une courbe descendante.

D'autre part, la montée des actes irrespectueux et agressifs, et des comportements d'intimidation ont nui à la qualité du rapport pédagogique qu'entretiennent les enseignants avec leurs élèves. Le climat scolaire souffre de ce qui se passe dans la société, car il s'agit bien d'un système ouvert sur son environnement, et par conséquent, perméable à ce qui se passe hors de ses murs.

Autrement dit, l'école assume les dysfonctionnements sociaux, lesquels se répercutent sur l'état d'esprit de son personnel, son niveau de satisfaction, exacerbant son épuisement professionnel et précipitant, du coup, sa sortie prématurée du milieu professionnel. Il est temps d'agir pour éviter l'hémorragie.

LIRE AUSSI: