Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Hakim Ben Hammouda Headshot

Besoin d'Orient!

Publication: Mis à jour:
Imprimer

En dépit des attentats terroristes et des tensions, le besoin de comprendre et de construire un avenir démocratique commun et respectueux des uns et des autres n'ont jamais été aussi importants entre l'Orient et l'Occident. Pour preuve les succès de librairie en France depuis quelques mois....

La relation entre l'Orient et l'Occident n'est pas nouvelle et remonte loin dans l'histoire. Elle est passée par différents sentiments et attitudes, de la haine à la peur, de l'inquiétude à l'attrait et parfois même l'amour et la volonté de construire un avenir commun. Plusieurs épisodes célèbres ont jalonné cette histoire complexe et parfois violente faite d'incompréhension, de drames et de guerre fratricide. Le premier épisode remonte à l'arrivée des musulmans en Andalousie dont ils ont fait un des hauts lieux de la civilisation mondiale et du développement scientifique, de la finesse et du savoir vivre jusqu'à leur départ en 1492. Cette présence a permis aux penseurs arabes de découvrir la tradition philosophique grecque et d'en faire un des fondements de l'enseignement en Andalousie et de la transmettre plus tard au monde occidental qui en a oublié ses origines.

Cette relation a été également marquée par les violences des guerres des croisades lancées suite au Concile de Clermont de 1095 dont l'objectif est d'ouvrir par la force la voie des pèlerinages en terre sainte pour les chrétiens. Un épisode dont les horreurs et l'effroi ont été transmis par les historiens qui ont nourri les sentiments de haine et de ressentiments qui ont marqué ces rapports durant plusieurs siècles.

Ces relations ont connu aussi le renversement de la situation des deux régions dans le monde avec la fin de l'empire musulman et sa dislocation entre une multitude de micro Etats et de l'autre côté l'avènement de la modernité et du capitalisme en Europe qui va faire de l'Occident les puissances de demain. Ce renversement de tendance et la marginalisation du monde arabe et son affaiblissement seront à l'origine de l'aventure coloniale et la domination exercée par les pays européens sur l'ensemble des pays arabes. Cette domination sera combattue par les pays arabes et la montée du nationalisme qui finira par l'emporter et parvenir à l'indépendance et construire les Etats indépendants.

Ces relations difficiles et tumultueuses ont créé un besoin de compréhension et d'analyse d'un côté comme de l'autre. Un effort de réflexion s'est développé et un grand nombre de savants et d'institutions de recherche et de réflexion se sont spécialisés dans l'analyse de ces rapports et des relations entre ces deux régions avec un grand nombre d'expositions, de livres, d'essais et de manifestations.

Cet effort n'a pas faibli tout au long des siècles. Il s'est encore renforcé ces dernières années avec l'avènement des printemps arabes, et récemment la montée du terrorisme avec notamment les attaques à Paris, en Tunisie comme dans d'autres régions du monde. Ainsi, l'année dernière a été marquée sur la scène éditoriale par les succès et les fortes ventes de romans ou d'essais qui sont en rapport avec l'Islam et le dialogue entre l'Orient et l'Occident. Le premier est le roman de Michel Houellebecq intitulé "Soumission" qui raconte l'histoire de l'arrivée au pouvoir en France du candidat d'un parti islamiste nommé Fraternité musulmane. Un roman qui a connu un large succès comme tous les romans de l'écrivain avec près de 700 000 exemplaires vendus. Mais, un roman qui, comme tous les prédécesseurs, a suscité une importante controverse avec les propos islamophobes de l'auteur.

Le second roman qui a eu les faveurs du public, mais aussi des jurys des grands prix littéraires en France, est celui de Mathias Enard qui raconte les souvenirs d'un musicien et ses différentes aventures et péripéties en Orient. Un roman qui a décroché le prestigieux prix Goncourt et a connu également un large succès public.

Le troisième roman est celui de Hédi Kaddour "Les prépondérants" qui dresse une belle fresque dans une ville sous domination coloniale entre les populations coloniales et les populations indigènes. Hédi Kaddour réussit dans ce roman à brosser les traits des relations plurielles entre incompréhension et parfois crainte et appréhension mais marquées par cette volonté de mieux comprendre l'autre et de pénétrer ses secrets, ses rêves et ses espoirs.

Le quatrième roman qui a marqué l'année passée en France est celui de Boualem Sansal intitulé "2084" qui, comme son titre l'indique, cherche à prolonger la fable 1984 d'Orwell en imaginant l'arrivée au pouvoir des groupes islamistes. Cet écrivain connu pour sa critique radicale de l'islamisme et appelant à un régime politique ouvertement laïque a voulu poursuivre dans cette fable cette critique en expliquant que l'islamisme est le despotisme des temps à venir. Au-delà d'un grand succès publc ce roman comme celui de Hédi Kaddour ont eu les prix de l'Académie. Mais, en même temps, il a suscité un grand nombre de critiques de la part de beaucoup d'observateurs qui considèrent que l'auteur fait l'amalgame entre l'Islam et l'islamisme.

Ainsi, les rapports entre l'Orient et l'Occident continuent à avoir la faveur des écrivains, des essayistes mais aussi du public et favoriser par conséquent une production romanesque abondante ainsi qu'un grand nombre d'essais. Ces écrits défendent des postures différentes et parfois même contradictoires. Une diversité significative de la complexité des rapports entre les deux mondes. Mais, cette production intellectuelle exprime le besoin profond des deux parties et la nécessité de construire un nouveau contrat qui met l'accent sur la solidarité, l'aide et le respect mutuel afin de fonder un nouveau rapport entre l'Orient et l'Occident et à l'émergence d'un nouveau pacte civilisationnel.

Retrouvez cette contribution sur le Blog de l'auteur

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.