Habib Ayeb

RECEVEZ LES INFOS DE Habib Ayeb
 

10 propositions pour sauver l'oasis de Gabes

Publication: 17/02/2014 14h35

Aujourd'hui, j'ai envie de proposer un plan plus complet pour sauver l'oasis de Gabes. Mais ce plan n'est évidement pas LE PLAN. C'est tout juste un ensemble de propositions pour enrichir et élargir le débat sur les moyens de mettre fin à la catastrophe en cours à Gabes et, plus généralement, sur les modèles de développement justes, sociaux et durables que nous souhaitons.

  1. Fermer immédiatement l'ensemble des usines polluantes et consommatrices d'eau du complexe chimique de Gabes. Il faut commencer par celles qui rejettent encore leurs déchets dans la mer...
  2. Créer un fond particulier financé par une "taxe pollution" et destiné à lancer un Projet de Dépollution de l'Oasis et du Golfe de Gabes (Le PDOGG).
  3. L'ensemble des employé(e)s des usines fermées seront automatiquement "affecté(e)s" à ce nouveau projet (PDOGG), sans interruptions de salaires.
  4. Généraliser l'agriculture biologique en interdisant engrais, insecticides et pesticides chimiques sur l'ensemble des terres agricoles des oasis de Gabes.
  5. Généraliser la gratuité totale de l'eau d'irrigations (dans la limite des besoins réels) à toutes les exploitations qui ne dépassent pas cinq hectares et qui s'engagent à produire exclusivement des produits alimentaires biologiques non destinés à l'exportation.
  6. Surtaxer toute utilisation d'eaux d'irrigation dans les nouvelles exploitations dans la steppe entourant les oasis. Le prix de l'eau d'irrigation à imposer dans ces nouveaux périmètres doit augmenter sensiblement si les cultures sont pratiquées en hors-saison ou si les produits sont destinés à l'exportation.
  7. Récompenser les pratiques agricoles qui protègent les ressources locales (l'eau, la terre, la biodiversité...) et l'environnement dans les oasis.
  8. Soutenir financièrement les petits pêcheurs qui s'engagent à protéger les ressources et à s'impliquer dans la dépollution du Golfe de Gabes.
  9. Créer une Ecole Supérieure de l'Environnement et du Développement Durable (ESEDD) à Gabes.
  10. Favoriser le développement d'un tourisme alternatif respectueux de l'environnement.

Retrouvez les blogs du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.
 
Suivre Al HuffPost