Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Groupe Athena Headshot

Face aux défis internationaux, Fillon l'homme de la situation

Publication: Mis à jour:
FRANOIS FILLON
POOL New/Reuters
Imprimer

L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis a suscité un grand émoi en Europe. Pourtant, quels que soient nos sentiments, il convient d'agir avec un réalisme, pour préserver nos intérêts et nous poser, à ce stade, les bonnes questions.

Quelle orientation la nouvelle administration américaine donnera-t-elle à sa politique extérieure? Comment évoluera la relation transatlantique? Quelle politique la France et l'Europe devront-elles conduire, au mieux de leurs intérêts, en considération du cours nouveau que pourrait emprunter la diplomatie des Etats-Unis?
Corollairement, quel leader politique sera en mesure de répondre à ces défis et de mener, en conséquence, un aggiornamento de la politique étrangère de la France?

L'orientation réaliste de Trump

S'agissant d'abord de l'Amérique, l'on peut gager que la politique étrangère de Donald Trump sera tendanciellement réaliste. L'attitude nouvelle que le président élu entend adopter à l'égard de la Russie en constitue un trait significatif. Donald Trump souhaite en effet renouer un dialogue direct avec les Russes.

En rapprochant l'Amérique d'une Russie à la recherche d'alliés, le président élu cherche en fait à empêcher la constitution en Eurasie d'un heartland russo-irano-chinois, doté de relais périphériques, notamment en Syrie, qui représentait un danger pour les Etats-Unis dans la compétition pour le leadership mondial.

Proche des Russes, distant vis-à-vis des Chinois, Trump veut faire éclater le nouvel empire eurasiatique en devenir.

Un risque collatéral d'isolement pour la France et pour l'Europe

La mise en œuvre de cette politique présente le risque collatéral d'un isolement de la France et de l'Europe sur la scène mondiale.
La politique de Trump risque en effet d'imposer à l'arrière-cour européenne une sorte de "condominium" américano-russe, dénoncé déjà, à une époque très différente, par Michel Jobert, alors ministre français des affaires étrangères.

Cet effacement progressif de l'Europe n'est pas spécialement voulu par Trump: il est objectif, serait advenu avec ou sans Trump et résulte simplement de l'évolution des rapports de puissance, d'un déplacement du centre névralgique des relations internationales.

Reprendre l'initiative

Pour la France et pour l'Europe, l'enjeu des années à venir sera donc la conduite d'un aggiornamento diplomatique, inspiré par une vision réaliste du monde et orienté vers la constitution de nouvelles alliances leur permettant de demeurer au chapitre des puissances.

Dans ce contexte nouveau, la France pourrait proposer aux Etats européens qui le souhaitent, et notamment à l'Allemagne, la consolidation, dans l'autonomie, d'un pilier européen intergouvernemental de défense et de sécurité. La constitution d'un axe Paris-Berlin-Moscou qu'avaient promue ensemble le président Jacques Chirac et le chancelier Gerhard Schröder semble aussi une voie d'action envisageable et opportune.

Elle doit être précédée d'une levée totale et nécessairement réciproque des sanctions économiques décidées par l'Union européenne contre la Russie et par la Russie contre l'Union européenne.

Faire entendre la voix de la France et des Européens

Sur cette base, la France pourra faire entendre de nouveau une voix singulière au Levant et dans le monde arabe et prendre sa part de la résolution politique des crises que ces régions connaissent.

La France doit aussi demeurer à l'écoute de ses partenaires africains et maghrébins, dans le souci de lutter toujours efficacement contre les réseaux terroristes et d'ouvrir la voie à un développement concerté, respectueux des besoins de chacun.

François Fillon est, seul, capable de réussir cet aggiornamento diplomatique

François Fillon est le seul responsable politique en mesure de conduire le virage nécessaire. Par sa vision, il a anticipé les évolutions en cours: il prône la reprise d'un dialogue sérieux avec la Russie, qui fait partie de l'Europe; il a compris la nécessité d'une politique étrangère réaliste, soucieuse avant tout de la défense de nos intérêts.

François Fillon est, de surcroît, le seul en mesure de rassembler les Français dans cette perspective. En indiquant son choix lors des prochaines élections présidentielles, le peuple français formulera une réponse aux grands défis internationaux, qui déterminera la place de la France dans le concert des nations.

LIRE AUSSI :