LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Fatma Sfar Headshot

Facebook: La concrétisation de la solidarité tunisienne

Publication: Mis à jour:
FACEBOOK APP
shutterstock
Imprimer

Jasmin, bougainvilliers, palmiers, dattes et oliviers, tous, sont des symboles qui dessinent l'image idéale de la Tunisie. Pays maghrébin d'Afrique du nord, elle est présentée aux autres pays du monde comme une carte postale, un petit coin de paradis où il est possible de prendre des vacances de détente en famille dans un "all-inclusive" au bord des belles plages de sable fin du Sahel et d'ailleurs.

Cette image change au lendemain de la Révolution du 14 Janvier 2011. Cet évènement marque l'histoire tunisienne et du monde arabe. En effet, la Révolution du 14 Janvier aussi connue pour être la Révolution du Jasmin ouvre une porte vers un chemin inexploré par les nations arabes, celui de la démocratie et de la liberté qui atteint de nombreux pays du Maghreb et du Moyen-Orient suite au printemps arabe. Ce dernier perturbe l'équilibre politique, économique et social d'une partie conséquente de la planète, le monde arabe.

Cette période d'instabilité fait fuser les questions qui persistent jusqu'à aujourd'hui. Comment la révolution tunisienne a-t-elle réussi à la fois à toucher ses voisins et partenaires et aussi bouleverser les enjeux du monde? Ou plutôt pour quelles raisons? Comment la Tunisie a-t-elle été capable de passer d'un paradis touristique au "vivier des terroristes"?

C'est ici le rôle des nouveaux médias que nous soulevons et notamment des réseaux sociaux qui ont été des facteurs décisifs dans la révolution et les événements qui la suivront. En effet, 48% des utilisateurs de Facebook sont d'origines Africaine, les Tunisiens se classent, parmi eux, en tête de liste. Cette utilisation intense de Facebook est notamment observée lors de la Révolution du 14 Janvier où s'affichent ouvertement les anti- Ben Ali, puis, pendant laquelle s'organisent les manifestations contre un régime qui censure les faits et gestes qui lui nuiraient. Cette plateforme a permis à la liberté tunisienne de naître et faire ses premiers pas mais aussi de grandir et mûrir pour arriver à une adolescence mouvementée. En effet, notre Tunisie recherche son identité et sa place dans le monde.

Entre succès et défaite, gloire et honte, libéralisme et extrémisme, la Tunisie loin de son image apaisée, est perdue et son peuple partagé. Avec une actualité pleine de rebondissements, elle se place au cœur des débats.

Une succession de réussites considérables telles que l'obtention du prix Nobel de la paix ou des succès dans des concours scientifiques, artistiques ou d'éloquence font remarquer la Tunisie tout comme les attentats et les terroristes qui la placent au devant la scène. Cette ambivalence est le cœur même de la quête identitaire tunisienne: qui sont vraiment les Tunisiens? Vers quelles voies se tourneront-ils? Quelles valeurs prônent-t-ils? Que de questions qui ne cessent de revenir et qui font polémique sur les réseaux sociaux et notamment Facebook.

#urgent #alerte #liberté #tunisie sont devenus nos leitmotiv et surtout, depuis l'apparition d'un grand nombre de blogueurs!

Les blogs ou les armes de notre génération Facebook ont permis de combattre lors de la révolution, de manifester au lendemain des attentats et ont promu l'image de la Tunisie. Par exemple, une vidéo réalise par le CVL du lycée Français de Tunis, Pierre Mendes France, en réaction à l'attentat du Bardo a atteint des milliers de vues comptant des visiteurs des Etats-Unis ou encore de France. Une simple caricature d'un artiste amateur sur les conditions de la femme en Tunisie peut passer en un instant sur les écrans de centaines d'abonnés! C'est ainsi que les mouvements sont lancés et c'est aussi de cette manière que les infos ou même intox passent. C'est-à-dire qu'en un clic, une information peut faire réagir toute une communauté mais peut être aussi débattue et discutée par tous les partis et notamment nos blogueurs qui animent nos quotidiens virtuels.

C'est donc grâce à Facebook et d'autres réseaux sociaux que la Tunisie a transformé son image à l'échelle nationale et aussi internationale. Les réseaux sociaux ont fait notre fierté mais ont aussi causé nos torts. Les photos des attentats de Sousse ont fait la risée de notre pays en choquant le monde. Tout comme, nos campagnes de sensibilisation #cometotunisiathissummer (qui est même arrivée à des célébrités américaines telles que Lindsay Lohan) ont sauvé la Tunisie mais ont surtout démontré la solidarité tunisienne. Une belle solidarité toujours représentée sur Facebook. Nous pouvons en être fiers et la considérer comme notre vraie arme. Prise entre deux tendances, l'identité tunisienne sera encore discutée et débattue longtemps mais ce qui reste certain c'est que Facebook sera maintenant un facteur essentiel dans cette identité comme un ciment qui lie les Tunisiens.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Close
L'évolution de Facebook sur 10 ans
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée