Huffpost Maghreb mg
Fatma Gharbi Headshot
Selim Ben Abdesselem Headshot

Nida Tounès, les raisons d'un choix pour l'avenir de la Tunisie

Posted: Updated:

Aujourd'hui, nous avons fait un choix: celui de nous déclarer "apparentés" à Nida Tounès. Apparentés parce que, bien que n'ayant pas adhéré formellement à ce parti (ce qui est une question secondaire de notre point de vue), nous nous sommes reconnus dans ses orientations sur le projet de Constitution, dans ses propositions pour accélérer la fin de cette période transitoire qui n'a que trop duré, comme dans sa capacité à rassembler le plus grand nombre possible de Tunisiennes et de Tunisiens afin d'offrir une alternative à la troïka et à ses échecs.

En effet, toutes les attentes de la Révolution ont à ce jour été déçues: lutte contre le chômage inefficace, développement régional au point mort, constitution non achevée plus d'un an et demi après l'élection de l'ANC, liberté de la presse mise à mal, confiscation du pouvoir par le parti dominant. Autant de facteurs qui font perdre espoir à un grand nombre de Tunisiennes et aux Tunisiens et qui minent la crédibilité de la Tunisie sur la scène internationale.

Deux questions importantes ont déterminé notre choix:

  • Comment finir cette Constitution dans les plus brefs délais et dans les meilleures conditions ?
  • Comment rassembler le plus largement possible sur la base d'un programme répondant aux attentes déçues et offrant une alternative crédible à la troïka lors des prochaines élections?

A ce jour, Nida Tounès avec l'Union pour la Tunisie (UPT) et le Front populaire, ont prouvé qu'ils pouvaient rassembler des personnes venues d'horizons très différents et éviter l'éparpillement des voix qui a été fatal au camp démocrate lors les élections du 23 octobre 2011, comme ce tiers de voix "perdues" car portées sur des listes n'étant pas parvenues à obtenir des élus.

Notre conviction est que l'unité des démocrates est une nécessité, malgré leurs nuances, car ce qui les rassemble est plus important que ce qui les sépare.

La première urgence est que l'opposition parlementaire soit en ordre de bataille pour obtenir la modification de l'actuel projet de Constitution, afin qu'il comporte une véritable dimension économique et sociale qui en est absente, une justice réellement indépendante, un équilibre des pouvoirs garantissant un réel fonctionnement démocratique pour que le pays ne se retrouve ni entre les mains d'un seul parti, ni à la merci des crises politiques qui pourraient lui être fatales.

La deuxième exigence, qui concerne les prochaines élections, est que ces deux coalitions que sont l'UPT et le Front populaire se montrent capables de s'organiser et de conclure non seulement un pacte de non agression mais un pacte d'assistance mutuelle pour que l'alternative puisse devenir réalité.

Sans oublier l'impératif de voir les prochaines élections se dérouler dans le calme et, quelque soient les gagnants et les perdants, que les différents camps sachent se respecter malgré leurs différences et... écouter le Peuple!

L'heure des choix après mure réflexion était sans doute venu et nous avons choisi Nida Tounès pour participer à la construction de la Tunisie que nous voulons: juste, démocratique et tolérante.

Lire aussi: Ben Abdesselem et Gharbi rejoignent Nida Tounes