LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Fatiha Daoudi Headshot

Maroc : Le prêt-à-porter moral

Publication: Mis à jour:
MORALE MAROC
Imprimer

MORALE - L'astrophysicien Hubert Reeves a affirmé que "Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt-à-penser"".

La morale qu'évoque l'éminent savant est une morale/recherche qui exige un continuel questionnement.

Au Maroc, depuis quelques temps, nous sommes confrontés à tout le contraire de cet effort. Nous sommes face à un prêt-à-porter moral, relayé par les médias. Au quotidien, il nous est dit ce que nous devons penser, voir, lire et porter.

C'est ainsi que nous apprenons que regarder une chanteuse célèbre se trémousser en tenue légère est immoral même si les spectateurs y trouvent du plaisir. Plaisir confirmé par le nombre de clics sur les vidéos de ce spectacle diffusées sur Internet.

Un film a fait l'objet d'un rejet aux proportions démesurées sur la base de sa bande annonce alors même qu'il n'était pas encore sorti sur les écrans. Pour cela, les orfraies ont sorti l'argument ô combien manipulable de l'image de la femme marocaine qui du reste est écornée à longueur de journée par les publicités et les feuilletons qui s'invitent dans tous les foyers! Evidement, chacun sait que la prostitution n'existe pas chez nous mais qu'elle est l'invention de personnes mal intentionnées et de mauvais artistes à la solde de l'étranger!

Donc interdiction sans appel et qu'on ne vienne pas nous parler de liberté de création quand l'honneur marocain est touché. La création doit donc vêtir un prêt-à porter moral!

Une pancarte sur la plage d'une ville hautement touristique qui circule sur les réseaux sociaux interdit le port de bikinis pendant le mois du ramadan. Encore une histoire de prêt-à-porter!

Comment expliquer à une touriste qui paye pour venir profiter des rayons de soleil marocains qu'un maillot deux pièces est en contradiction avec les us ramadanesques ? Est-ce à dire que la gente féminine, pour s'approcher d'une plage, doit être vêtue d'un maillot une pièce ou d'une jellaba ? Le débat reste ouvert...

Ce genre d'annonce n'aurait pas été possible il y a quelques temps. D'où la question de la périodicité de cette morale/prêt-à porter. Nous savons tous que les élections communales auront lieu dans les mois qui viennent et que le parti majoritaire au sein du gouvernement est dans l'obligation de faire du tapage moral pour rester cohérent et ne pas perdre ses électeurs!

Cependant est-ce que les campagnes électorales doivent fatalement se limiter, sous nos cieux, à des débats sur ce qui yazouj (toléré par la religion) de voir et de porter ?

Ne serait-il pas plus opportun de débattre sur des programmes qui concourent au bien-être économique et social du marocain ?

Ne vaut-il pas mieux considérer ce dernier comme un être responsable et libre de choisir sa façon de vivre, de voir ce dont il a envie et de se vêtir de ce qu'il aime?

Et pour finir, laisser de côté la morale/prêt-à porter qui en fait ne cultive que l'intolérance.

Mais ces programmes existent-ils ?

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.