LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Farouk Bahri Headshot

Machmoum ou comment faire rayonner la culture tunisienne à l'international

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Comment aider les artistes tunisiens à gagner en visibilité, en notoriété dans le monde? Nous sommes allés à la rencontre d'une association qui cherche justement faire rayonner la Tunisie, artistique et culturelle, hors de nos frontières.

Bonjour, présentez-vous!

Bonjour !
Je m'appelle Rim Abdelmoula, j'ai 24 ans. Je me suis installée à Paris à l'âge de 20 ans pour poursuivre mes études d'ingénieur, mais aussi parce que je suis une passionnée d'art et que Paris satisfait cette passion.

Malheureusement, dans cette ville qui attire des artistes du monde entier, je trouve que les artistes tunisiens, en dépit de leur talent auquel j'y crois profondément, sont sous représentés. Parallèlement, je trouve que la Tunisie a le potentiel pour se positionner comme destination artistique et culturelle pour les artistes étrangers.

Voulant exploiter cette passion pour l'art et mon amour pour la Tunisie, je me suis mise à chercher des personnes tout aussi investies et motivées, qui partagent cette vision des choses.
C'est ainsi que l'association Machmoum a vu le jour.

Des Tunisiens vivant à l'étranger qui souhaitent aider des Tunisiens en Tunisie.

Ne serait-ce pas un peu un sentiment de culpabilité ou davantage pour combler un manque?

Ce qui anime notre équipe c'est plutôt un sentiment d'espoir, l'espoir de relier différentes cultures par l'art. D'ailleurs, l'association ne s'adresse pas uniquement aux artistes Tunisiens, mais encourage également les artistes étrangers à se produire plus souvent en Tunisie.
De plus, nous comptons des Tunisiens et des Français parmi notre équipe, et nous aspirons à diversifier encore plus notre équipe.
C'est donc l'espoir de créer un pont entre les deux rives de la méditerranée qui nous motive, d'où notre slogan "Bridge it up".

Le fait de résider à l'extérieur de la Tunisie ne nous fait donc pas culpabiliser, au contraire, on le voit comme une belle opportunité : celle de faire découvrir ou redécouvrir des artistes, Tunisiens et non Tunisiens, dont l'art séduit un public large et dont le message dépasse les frontières de leur pays d'origine.

L'association s'appelle Machmoum. Pourquoi?

Nous souhaitions que le nom de l'association vienne du dialecte tunisien, une sorte d'hommage à la spécificité de notre culture que l'on souhaite faire découvrir.
Mais surtout, nous avons choisi ce nom car le fameux "machmoum" tunisien a une origine plus multiculturelle qu'on ne le pense. En effet les fleurs de Jasmin auraient été importées à Ifriqia, l'actuelle Tunisie, par les arabes depuis l'Asie. Plus intéressant encore, en Andalousie, les espagnols confectionnent un bouquet de Jasmin ressemblant à notre Machoum qui s'appelle le biznaga.
Le machmoum nous rappelle donc encore une fois, que la culture tunisienne se confond avec les autres cultures, et c'est cette diversité que l'association souhaite promouvoir et sauvegarder, par les échanges artistiques.

Concrètement, quelles sont les premiers jalons du projet?

Nous travaillons actuellement sur 2 projets.
D'abord notre soirée de lancement qui se fera à Paris et qui permettra à des artistes Tunisiens de se produire sur une scène parisienne devant un public que nous souhaitons aussi international que possible. Nous ne pouvons pas encore communiquer sur ces artistes mais nous pouvons vous communiquer la date. La soirée est prévue pour le samedi 14 Octobre. Pour avoir plus de détails: lieu, programmation artistique, billetterie... il faut nous suivre sur notre page facebook, nous lâcherons les informations au fur et à mesure.

Le 2ème projet consiste en la réalisation d'interviews filmées d'artistes tunisiens, résidents en France ou en Tunisie, pour le moment. Nous publierons ces interviews sur les réseaux sociaux afin de promouvoir les projets et les créations de nos artistes, et les faire connaitre au-delà des frontières Tunisiennes.
Après le concert de lancement, l'équipe se concertera pour choisir les futurs projets de l'association, suivez-nous donc de près pour savoir de quoi il s'agit.

Vous êtes soutenus financièrement par une fondation, une ONG?

Nous avons effectivement soumis des propositions de partenariats et de sponsoring à des organismes tunisiens et français. Nous sommes encore en attente de réponse car la prise de contact est récente. Nous ne pouvons donc pas encore donner le nom de ces organismes, mais cela fait clairement partie de nos ambitions, nous avons besoin de ce genre de soutien pour concrétiser de tels projets.

L'État tunisien est-il au courant de cette initiative?

Pas encore. Mais nous comptons faire connaitre cette initiative par le Ministère de la culture une fois que l'association aura un peu plus mûri.

Comment promouvoir les artistes tunisiens à Paris dans un premier temps?

Pour le moment nous allons suivre deux chemins :
Le premier est d'organiser et concevoir nous-mêmes des évènements et des projets culturels et artistiques: concerts, conférences, expositions, réalisation d'interviews... Nous pouvons aussi intervenir sur d'autres aspects tel qu'aider les artistes à concevoir leurs supports de communications: photos, affiches...

Le 2eme est de jouer le rôle d'intermédiaire entre les organisateurs d'évènements artistiques à Paris et les artistes Tunisiens. C'est-à-dire qu'on va proposer des noms Tunisiens et pousser leurs candidatures auprès de ces organisateurs pour qu'ils soient sollicités lors des évènements artistiques parisiens.

Est-ce qu'il y aura, à terme, un festival "Machmoum"? Des productions? Un label?

Pour le moment, nous nous positionnons comme organisateur d'évènements culturels et artistiques, et non comme producteur. D'ailleurs notre concert de lancement en est un exemple.

L'idée de lancer un festival nous a traversé l'esprit, mais pas dans l'immédiat, l'association a été créée il y a 3 mois et nous ne voulons pas brûler les étapes. Cela ne veut pas dire, que ça ne fait pas partie de nos ambitions sur le moyen et long terme.

Que peut-on vous souhaiter pour l'avenir ?

Du courage, car maintenir un tel projet à flot n'est pas chose facile. Mais aussi, de rencontrer des gens réceptifs à notre cause, conscients de l'importance de ce genre de projets, pas seulement pour l'image de la Tunisie et de ses artistes, mais aussi pour le message de partage et de tolérance qu'elle porte, et dont nous avons cruellement besoin en ce moment.
Pour finir, nous tenons à vous remercier pour l'intérêt porté à notre cause. A très bientôt!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.