LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Farid Namane Headshot

M. Rachid Boudjedra, l'enfant algérien ne parle pas la langue arabe!

Publication: Mis à jour:
BOUDJEDRA  MEDIA PLUS
Media Plus
Imprimer

Durant la dernière séance de vente dédicace tenue par l'écrivain Rachid Boudjedra à Constantine, il a essayé de donner des précisions concernant ses "reproches" contre les écrivains algériens (Boualem Sansal, Kamel Daoud, Yasmina Khadra, etc.) qu'ils qualifient, comme l'indique le titre du livre, "Les Contrebandiers de l'Histoire".

Dans ses déclarations, rapportées par le journal El-Watan du 21/11/2017, une affirmation de M. Boudjedra a attiré notre attention : l'écrivain reproche à Kamel Daoud d'avoir affirmé que l'enfant algérien, ou l'Algérien tout court, ne parle pas la langue arabe. Oui, M. Boudjedra, l'Algérien ne parle pas la langue Arabe.

De quelle langue arabe parle-t-ton? De celle du Coran? Celle d'El-Moutanabi? Celle que vous avez employée dans certains de vos romans ? Cette langue-là n'est jamais parlée en Algérie, M. Boudjedra!

Elle est utilisée, seulement ! Quand on parle la langue arabe -qu'on qualifie de classique ou de littéraire-dans les rues d'Alger ou d'Oran, on ne nous prend jamais au sérieux ! Faisons l'expérience et observons les résultats ! Si on demande un renseignement dans la rue en langue arabe classique à un policier ou un citoyen lambda on passe pour un étranger venu des pays orientaux.

La langue arabe classique est certes enseignée, utilisée dans les documents officiels mais elle n'est pas un moyen de communication que les gens utilisent au quotidien. Un exemple ? Dans l'un de ses spectacles, l'humoriste algérien Fellag a évoqué cette question en donnant une phrase utilisée par les Algériens dans leurs conversations quotidiennes: "traversa l'autoroute crazatou tomobile".

Cette phrase n'est qu'un échantillon de cette langue arabe que parlent les Algériens, M. Boudjedra.
Les Algériens ne parlent pas la langue arabe classique. Les Algériens parlent l'algérien. Même cette affirmation pourrait facilement être remise en cause: si on l'appelle l' "algérien", cela signifie qu'il est parlé par la totalité des Algériens, ce qui est totalement faux. Certains l'appellent la daridja, d'autres le Maghribi, etc. Cette daridja (qui n'est pas la seule langue parlée en Algérie) est un "mélange" d'Arabe classique, de Français, de Tamazight, de Turcs, etc. Elle résume d'ailleurs les différents peuples qui sont passés par cette terre berbère d'Afrique du Nord.

Donc, pour conclure, la langue arabe en Algérie est certes enseignée et utilisée dans l'administration, mais elle n'est point un moyens de communication. L'Algérien (arabophone, non Arabe) s'exprime en daridja qui représente une langue à part entière parmi les nombreuses langues présentes en Algérie et qui sont de véritables moyens de communication.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...