Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Farhat Othman Headshot

Tunisie-U.E.: Ce ne sont pas des facilités d'octroi qu'il faut négocier, mais la levée du visa!

Publication: Mis à jour:
VISA SCHENGEN
academic.ru
Imprimer

Des négociations sont en cours entre la Tunisie et l'Union européenne sur ce que l'Union, dans sa politique migratoire obsolète, devenue même criminogène, appelle des facilités d'octroi du visa.

Il est impératif d'établir la libre circulation !

C'est le principe même du visa qu'il importe de discuter et d'oser enfin demander sa levée par une Tunisie parfaitement apte à le faire du fait de son expérience démocratique en cours. Notre pays confirmera ainsi l'exception qu'il se veut être, étant donné que ce ne sont pas des facilités dans la délivrance des visas qui en tiendront compte.

Plus que jamais, au vu de l'état de totale absence de confiance des jeunes et du peuple dans ses autorités, la Tunisie a besoin d'actes à haute valeur symbolique, s'adressant à l'inconscient collectif et à l'imaginaire populaire, afin de renverser la vapeur et d'arrêter une dérive vers l'anarchie qui ne profite qu'à ceux qui cherchent à mettre à bas l'État tunisien et ses acquis depuis l'indépendance.

Or, en termes de relations internationales, la mesure susceptible d'avoir un impact formidable sur les esprits, en Tunisie et ailleurs, c'est bien la levée du visa. Ce qui est parfaitement possible grâce à l'outil du visa biométrique de circulation, respectueux à la fois des réquisits sécuritaires et de la légalité internationale, surtout des droits humains.

Concrètement, il s'agit de transformer le visa touristique actuel en visa de circulation délivrable d'office et gratuitement à tout Tunisien et ce en vue d'entrées et sorties multiples pour une période minimale d'un an.

Qu'y perdrait l'Europe? Absolument rien. Qu'y pourrait-elle rétorquer? Au mieux, elle ne peut qu'exciper de la nécessité d'élargir une telle exception à ses autres partenaires, au Maghreb pour le moins. Est-ce crédible comme argument ? L'Europe ne parle-t-elle pas d'exception tunisienne? Ne veut-elle pas encourager la réussite de la transition démocratique qui est encore une exclusivité de notre pays? Or, cela ne doit pas être salué que par de vains mots, mais concrètement.

Le visa biométrique de circulation est la solution

Contrairement à ce que prétendent les responsables européens, ce ne sont pas les facilités d'octroi du visa Schengen qui renforceront les rapports très forts existant de part et d'autre de la Méditerranée; c'est bien la levée des frontières et ce qu'elles impliquent comme drames atroces faisant de la Méditerranée un charnier.

Le visa biométrique de circulation est la solution. Il est parfaitement sûr, puisqu'il ne déroge en rien à la procédure actuelle, sinon dans sa nature, la transformant en visa de circulation, ce qui est une catégorie de visa existant, mais à laquelle on n'a recours qu'au compte-gouttes.

Il est patent, pourtant, qu'on ne peut plus demeurer dans de tels rapports à forte connotation de charité; les Tunisiens ont démontré leur maturité politique et méritent bien mieux. Aussi est-il temps de les traiter en majeurs, reconnaissant leur droit absolu à circuler librement. C'est la seule façon d'en finir avec la clandestinité. Car il n'y a plus d'immigration illégale, il n'y a qu'une expatriation contrariée qui fait, de plus, le terreau du terrorisme.

La Tunisie a intérêt à faire acte de son exception en défendant son modèle sui generis, ce qui suppose aujourd'hui un geste fort au symbolisme certain, qui ne manquera pas d'avoir des retombées extrêmement positives. Et c'est en exigeant la libre circulation sous visa biométrique.

Dans ce cadre, elle doit aussi oser lier le libre-échange que réclame l'Europe à cor et à cri avec la libre circulation humaine, en faisant même l'impératif catégorique préalable. C'est du donnant-donnant dans un rapport se devant d'être gagnant-gagnant.

Avis aux patriotes et aux volontés sincères de part et d'autre, soucieuses de la paix en Méditerranée et dans le monde où manque surtout la solidarité!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Close
Pays ouverts aux ressortissants tunisiens sans visa
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée