LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Farhat Othman Headshot

Que sales sont nos mosquées!

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Les hypocrites de l'islam

La propreté en islam est une valeur éminente, obligation essentielle devant se manifester non seulement en termes physiques, mais surtout éthiques. Car nul n'est Musulman s'il n'est propre dans sa tête et son comportement.

Comme on ne peut préjuger de la propreté morale sans manifestations concrètes, on se doit d'observer les agissements des fidèles et l'environnement dans lequel ils vivent pour juger du degré de leur propreté ou saleté.

Ainsi, tout habitué des mosquées, s'acquittant d'une apparente dévotion, tenant à prier et le montrant, n'est pas nécessairement le plus sincère ni le plus pieux, car on connaît bien en islam la catégorie des hypocrites, devenue aujourd'hui la règle en notre pays où la religion est désormais un pur commerce.

D'ailleurs, à voir l'environnement immédiat de nos mosquées, on ne peut que posséder une première idée sur la moralité de ces supposés dévots, ne ratant aucune prière à la mosquée, mais ne se souciant guère de son environnement immédiat de saleté envahissante. Or, nulle piété n'est sincère de la part de qui accepte les ordures autour du lieu de haute sacralité qu'est la mosquée ainsi que nous le voyons pratiquement partout.

Peut-on s'étonner d'un tel état déplorable quand ce ne sont pas seulement nos villes et villages et nos lieux de prière qui sont entourés d'immondices, mais nos mosquées aussi, étant envahies par des mentalités sales qui n'y viennent pas pour prier, plutôt pour s'adonner aux turpitudes de la vie sous leurs formes les plus viles, celles de la politique politicienne? Les récents événements déplorables de Sfax en donnent la plus éloquente des illustrations.

Les idolâtres de Sfax

À l'occasion de la mise à l'écart de la mosquée Sidi Lakhmi d'un prétendu imam, n'ayant en bouche que la haine et l'anathème, on y a vu de supposés paisibles croyants, venus en principe prier en commun, s'adonner à la défense des intérêts de cette personne jugée indigne de diriger la prière, transformant en tribune politique la maison de Dieu qui ne peut être qu'un lieu de paix et de prière.

Comment se prétendre donc Musulman quand on ose empêcher les vrais fidèles de prier pour cause de changement d'imam pour conduire la prière? Est-ce qu'on prie pour Dieu ou se prosterne-t-on pour un imam? Depuis quand l'imam est plus important que la prière? En faut-il nécessairement pour prier? N'est-ce pas en faire une idole en une religion où il n'est nulle place aux idoles?

C'est la nouvelle version du faux islam de nos intégristes, adorant un homme et non pas Dieu! Cela donne la mesure de la vacuité de leur croyance idolâtre. Car, en islam, il n'est point d'idole, tous les fidèles étant égaux, leur seule distinction devant être la piété. Et sa preuve est une prière paisible, hors de toute instrumentalisation politique.

Empêcher une prière d'avoir lieu à cause d'un humain, c'est adorer un homme et non plus Dieu. Ceux qui l'on fait à Sfax s'en rendent-ils comptent? Ils ne sont plus que des idolâtres!

Où est la piété dans l'action de tels bandits religieux qui entendent vivre hors la loi, osant pratiquer le vol des valeurs de l'islam de tolérance et de respect de la différence, s'attaquant à la paix spirituelle comme matérielle et cultivant la saleté morale comme physique?

L'activité de ces nouveaux idolâtres n'aurait-elle pas été plus utile si elle était mise non pas à semer le désordre, mais à cultiver l'ordre et la propreté dans et autour de la mosquée? C'est ainsi qu'ils auraient justifié concrètement leur prétention de Musulmans, veillant à faire de la mosquée le havre de paix et de piété qu'elle doit être de tout temps, non un repère de hors-la-loi.

Des imams de Satan

Au lieu d'appeler à de telles actions bénéfiques pour la paix et l'hygiène sociales, que n'entend-on donc? Certains manipulateurs, érigés en faussaires religieux, osent parler de sérénité spirituelle quand ils font de la religion l'esprit belliciste par excellence!

Ils auraient été bien mieux inspirés et moins manichéens de conseiller la culture de la sérénité spirituelle aux va-t-en-guerre religieux! Qu'ils se fassent propres dans leur tête ainsi qu'ils cherchent à se présenter, se retenant de la moindre salissure verbale et physique de nos mosquées!

Qu'ils les invitent à s'investir dans une action concrète comme de nettoyer les environs immédiats et médiats de leurs mosquées! Qu'ils contribuent ainsi à nettoyer nos villes devenues des poubelles à ciel ouvert! N'est-ce pas prier Dieu aussi au sens de le servir et solliciter sa grâce par une action pieuse, car utile au plus grand nombre? N'est-ce pas une grande piété que d'agir pour la propreté de sa ville?

Qu'on regarde donc dans quel état sont aujourd'hui nos mosquées! On n'en manque pratiquement pas dans chaque quartier; or les immondices s'amoncellent tout autour sans que de tels croyants si actifs à défendre la cause d'un homme ne fassent rien pour la défense des valeurs religieuses, dont celle de la propreté des lieux de culte, propreté intérieure et aussi extérieure, tout autant dans son environnement immédiat que médiat.

Comment donc nos faux Musulmans peuvent-ils prétendre être propres dans la tête quand ils ne font déjà rien pour la propreté de leur cadre de vie? Qu'ils commencent par le démontrer pour faire état de la validité de leur foi altérée par l'argent de la politique et de la religion qui les transforment en marchands d'une religion qui n'en a pas besoin, le rapport en islam entre Dieu et le fidèle étant direct, sans besoin de tels imams qui ne servent que Satan.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.