Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Farhat Othman Headshot

Pour une marche belgo-marocaine contre l'homophobie

Publication: Mis à jour:
IHSANE JARFI
Imprimer

Photo: Ihsane Jarfi, homosexuel belgo-marocain victime d'un meurtre à caractère homophobe en avril 2012 à Liège (Belgique)

HOMOPHOBIE - La journée du 17 mai est mondialement célébrée comme étant celle de la lutte contre l'homophobie. Or, le Maroc l'ignore comme s'il n'y avait pas assez de manifestations homophobes dans le royaume. Celles-ci se sont même multipliées ces derniers temps.

Une célébration en conformité avec la plupart des pays du monde aiderait pourtant à réprimer ce glissement grave vers la banalisation de ce qui est un crime. Car l'homophobie l'est bel et bien. Elle ne peut même pas être excusée par des considérations morales ou religieuses, puisqu'il a été prouvé que l'islam n'a jamais été homophobe. Et comment le serait-il, étant une religion juste qui respecte la nature humaine?

De plus, le rapport sexuel entre gens de même sexe est naturel même s'il ne concerne qu'une minorité de personnes. Au demeurant, il a été démontré que le sexe chez les Arabes tout comme les Maghrébins est total (ou bisexuel) ne distinguant pas les individus entre homosexuels ou hétérosexuels.

Ainsi était-il d'ailleurs en Occident avant l'apparition de la catégorie de l'homosexualité créée au 17e siècle sous l'influence de la pastorale chrétienne. De fait, que l'on soit homosexuel ou hétérosexuel, il est établi aujourd'hui que même en Occident avant le 17e siècle, le sexe était total aussi, se pratiquant sans distinction entre les genres et sans aucun anathème.

LIRE AUSSI: L'homosexualité dans la tradition islamique

C'est pour cela que les militants anti-homophobie ont tort, au Maroc, de se focaliser sur l'homosexualité en prenant ainsi le risque de se voir taxés d'être au service de l'Occident et de vouloir imposer ce qui lui serait propre à une réalité différente, celle du Maroc.

Bien plus grave! Les associations ne font même pas l'effort de parler de l'islam, et surtout pour rappeler l'absence d'interdit religieux concernant l'homosexualité contrairement à une fausse croyance à corriger. Enfin, la mauvaise médiatisation trop "occidentalo-centriste" de l'homosexualité dessert la cause des homosexuels.

Ihsane Jarfi, une icône anti-homophobie?

Pourtant, les militants anti-homophobie ont à leur disposition un cas qui pourrait renforcer de manière déterminante leur cause, la faisant assurément avancer. C'est le drame du jeune belgo-marocain Ihsane Jarfi dont l'effroyable assassinat a ému de nombreux Marocains en 2012. Pourquoi donc les associations LGBT marocaines ne se saisissent-elles pas de ce drame pour faire de lui le symbole de leur lutte, parlant ainsi autrement de l'homophobie au public dont de larges pans ont marqué leur compassion pour son martyre?

La cause anti-homophobe ne serait-elle pas mieux servie ainsi auprès des populations avec une telle figure qui leur parle, celle de ce jeune marocain qui a été un modèle de musulman pieux? En effet, de l'avis général, Ihsane Jarfi était à la fois homosexuel et pieux croyant, et il a toujours été soutenu par son père, qui continue à honorer sa mémoire par une fondation qu'il a créée à son nom.

C'est ainsi que la Belgique, second pays du jeune Ihsane de par sa mère, organise chaque année, depuis le terrible drame, une marche en l'honneur du martyr de "l'islamohomophobie". Cette année, elle a lieu le 20 mai, clôturant les manifestations belges contre l'homophobie.

Les militants marocains et même de tout le Maghreb ne seraient-ils pas bien inspirés de se joindre à cette marche à la fois pour honorer l'esprit du martyr que pour en faire le symbole de la cause anti-homophobie, démontrant ainsi qu'abolir l'homophobie, c'est bien respecter l'islam et les valeurs du Maroc?

Ihsane Jarfi, en parfait musulman qu'il était, ne ferait-il pas une icône de la cause anti-homophobie auprès des Marocains au grand cœur, aidant ainsi à les gagner à cette cause humaniste afin de débarrasser le Maroc, et tout le Maghreb, de cette tare homophobe qui défigure l'islam humaniste et tolérant?

LIRE AUSSI: Mawazine 2015: Placebo défend la cause gay en plein concert (PHOTOS)

Close
Pays où l'homosexualité est passible de la peine de mort
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée