LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Farhat Othman Headshot

La Mauritanie viole l'islam en condamnant à mort pour apostasie

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La Mauritanie vient de condamner à mort pour apostasie le jeune Ould Mkhitir, auteur d'un article considéré comme faisant outrage à l'islam, manifestant son apostasie.

Si un tel jugement applique strictement la loi mauritanienne qui prévoit une telle peine à l'apostasie comme dans d'autres pays musulmans, il ne constitue pas moins une première dans le pays où la peine capitale est prononcée pour un tel supposé forfait depuis l'indépendance du pays.

D'ailleurs la peine capitale n'y a plus été appliquée depuis 1987, les autorités obéissant à un moratoire de fait quant à son application.

Une telle sévérité de la justice mauritanienne est présentée comme répondant à une revendication de justice de la part de la société qui a enregistré un certain nombre de manifestations de colère et des pressions sur le juge réclamant la mort pour le jeune homme.

Il ne faut cependant pas se tromper; il ne s'agissait que du résultat de l'activisme des forces les plus radicales de la société qui oeuvrent pour donner de l'islam la plus honnie des images, au nom d'une pureté doctrinale qui commande pourtant non point la sévérité, mais la tolérance.

Nous avons d'ailleurs démontré ici même que loin de condamner l'apostasie, l'islam l'accepte dans le cadre de sa consécration de la liberté totale de croyance. Un essai paru récemment le démontre également en arabe et en français.

Aussi, ce qui vient d'arriver étant très grave, il importe de le dénoncer avec la plus grande sévérité, non seulement par la société internationale, mais aussi et en premier par les voisins maghrébins de la Mauritanie, car cela dénote la pénétration au Maghreb des idées de l'islam dévergondé importé de Daech.

On ne doit pas hésiter à réclamer de la justice mauritanienne de s'abstenir d'appliquer la loi qui est manifestement anti-islamique et profiter de cette affaire pour réclamer l'abrogation d'une telle loi honteuse qui viole l'islam et ses valeurs de clémence et de miséricorde.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.