Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ezzedine El Mestiri Headshot

7 pistes pour bien vieillir dans la joie

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Il n'existe pas de recettes pratiques et superposables pour bien vieillir. Vieillir, c'est avoir ce rendez-vous avec soi-même et s'y préparer. L'âge fait partie de la vie, tous les âges font partie de la vie et tous les âges valent d'être vécus. «L'un des privilèges de la vieillesse, c'est d'avoir, outre son âge, tous les âges», observait Victor Hugo.

Bien organiser sa journée

Pour ne pas éprouver un sentiment de vide et d'inutilité, mieux vaut agencer son temps. Chaque jour, faites une liste de ce que vous voulez faire le lendemain. Quelques notes jetées sur un papier suffisent à donner un sentiment de sécurité. S'appliquer à faire ce qu'on a prévu apporte un sentiment d'accomplissement, et donne un sens à sa journée. Et c'est amusant de cocher ensuite au fur et à mesure ce qui a été réalisé. Ce qui est important, c'est le sentiment de bien-être ressenti à la fin de la journée... Et cette petite voix intérieure qui nous dit que cette journée a été riche de plaisirs et de sens.

Prévoir les petits ennuis

Il s'agit de dresser sur une feuille de papier la liste des petits ennuis et des renoncements qui se succèdent dans notre vie quotidienne pour notre corps vieillissant. L'objectif est de mieux prévenir avant que le corps ne suive plus. Accepter une certaine lenteur du mouvement et ajuster tout son être pour que tout fonctionne bien. Exemples : les escaliers à monter moins facilement, les sacs trop lourds à ne plus porter, courir cinq kilomètres sans interruption... Les premières suppressions d'activités sont facilement acceptables, car on peut les remplacer par d'autres... Et quel plaisir de voir, d'entendre et d'exister autrement grâce à ce rythme lent.

Faire un pèlerinage sur le lieu de l'enfance

Ce genre de pèlerinage fait du bien, il nous incite à célébrer la vie à tout instant. En mai 2014, j'étais de retour dans mon pays natal après de longues décennies d'absence... Dans ma poche, ma première photo de classe en 1955... Et aujourd'hui face à l'objectif pour une photo à la même école à Ksour-Essaf construite en 1889... Devant le même préau et imprégné par le même parfum du jasmin de la cour de récréation... Rien n'a changé, ou presque : une cinquantaine d'années en plus. Revenir me reconnecter dans ce lieu est la plus magnifique des leçons de chose de l'enfance... C'est ici, dans cette école, que les professeurs m'ont offert ce premier cadeau - aimer le vivant -, m'ont appris le sens de la justice, le respect de l'Autre, la bienveillance, tout ce qui est beau et généreux dans une vie passagère.

Allégez-vous la vie, le matériel nous submerge!

La vieillesse est le moment où nous devrions n'être dans aucune attente, mais au contraire nous ouvrir au monde, aux autres et à la vie. L'arrivée de la retraite est un moment propice pour ranger, classer, trier et donner. L'heure est au minimalisme et au bonheur de se sentir moins encombré. Se désencombrer des objets inutiles pour se débarrasser du superflu nous invite de fait à nous interroger sur la place qu'occupent les objets dans notre vie. Tout d'abord, il est primordial de prendre la décision de désencombrer uniquement si elle nous convient, si elle est née d'un réel besoin ou d'une envie importante, et non suite à une influence, une information, une pression, un conseil, ou pire encore, un sentiment de culpabilisation. Cette démarche doit être cohérente avec ce que l'on vit. Ensuite, il est important de réaliser cela à son rythme. Et rappelez-vous que l'inutile, c'est ce qu'on n'utilise plus; ce qui ne nous convient plus, et surtout ce qu'on n'aurait jamais dû acheter ou recevoir.

Adoptez la végétale attitude... Et cultiver sa nourriture

Selon une étude réalisée en 2015 par l'Institut national de la consommation, l'alimentation est la préoccupation numéro un des seniors. Passer à table pour déguster des plats appétissants doit rester un plaisir, un des moments agréables qui rythment une journée. Il faut aussi adapter sa nourriture aux besoins de son organisme et tenir compte des réactions de son corps dans le choix des aliments. Le régime alimentaire a un rôle capital dans le maintien en forme de l'organisme d'une personne âgée. Réapprendre à consommer, à choisir ses aliments, à cuisiner, à manger plus végétal... Investir du temps dans notre consommation alimentaire doit être une priorité, puisque celle-ci détermine notre santé. D'autant plus si nos choix participent à la réduction de la consommation d'énergie, la baisse des dépenses de santé, une rémunération décente des producteurs, la préservation du paysage proche, la transmission des savoirs...

L'amour encore! Et il n'y a pas d'âge!

«Ne dites pas que vous avez cessé d'être amoureux parce que vous êtes vieux, dites que vous êtes vieux parce que vous avez cessé d'aimer», disait Gabriel Garcia Marquez. La vie montre que l'amour, les sentiments, la passion peuvent venir ou revenir à tout âge. Retraités, certes, mais pas retraités du sexe. Le désir ne s'enfuit pas avec l'âge et les sentiments amoureux ne disparaissent pas. La vieillesse n'abolit pas le droit d'aimer ni le droit à la passion. Il n'y a pas d'âge pour aimer. Et nous pouvons aimer à n'importe quel âge. D'ailleurs les personnes âgées ne sont pas les derniers à utiliser les sites de rencontres et les réseaux sociaux pour trouver l'âme sœur ou favoriser des rencontres. Il n'existe pas de date de péremption pour les sentiments, les désirs, les envies.

Le sens des autres... Se dévouer à son prochain et s'ouvrir au monde

Il faut rester actif en essayant d'être un participant au monde, à sa mesure : participer, entendre, voir, ressentir, s'informer, apprécier, rencontrer, aimer, oser être là... Pour le soufiste Rûmi, «une maison sans fenêtre est un enfer». Le détachement intérieur est la vraie liberté. Il faut apprendre à sortir de sa «prison intérieure», cesser de s'enfermer dans les préjugés, les habitudes, les servitudes qui ne sont que des volets repliés sur des fenêtres fermées. Ouvrir les fenêtres, sortir de sa prison, c'est entrer instantanément dans l'immensité du monde : une rencontre, un lieu, un moment, un sentiment, une pensée... Tout ce qui fait la grammaire et la trame du tissu du monde... Oui, ouvrir les fenêtres, passer la porte, aller vers les autres... Chaque jour, obligez-vous à trouver une occupation hors de chez vous... Aller chercher du pain, poster une lettre, s'acheter un nouveau manteau : autant d'occasions de rencontrer d'autres personnes et de s'aérer l'esprit.

Engagez-vous aussi dans le bénévolat. Sans les retraités actifs, le secteur associatif qui favorise les liens sociaux et porte une aide aux plus démunis serait moins agissant.

Ezzedine El Mestiri est l'auteur de l'ouvrage «L'art de vieillir dans la joie».

À voir également :

Close
18 photos qui prouvent que vieillir n'a rien d'ennuyeux
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Ce billet a initialement été publié sur le Huffington Post France.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.