LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Erwan Davoux Headshot

En finir avec la politique à papa

Publication: Mis à jour:
RGT
Facebook/Erwan Davoux
Imprimer

Durant ma campagne pour les élections législatives j'ai pu constater à quel point les délégations Les Républicains (LR) dans la 9ème circonscription étaient, pour beaucoup, des "coquilles vides"... Ni réunions, ni débats politiques, ni militants. De tous petits clubs où les sacs "Chanel" croisent les sacs "Louis Vuitton".

Les défaites se sont fort logiquement accumulées. La Tunisie et le Sénégal sont, par exemple, des terres de grande faiblesse pour "Les Républicains" depuis une dizaine d'années. Sans que personne n'en tire de conséquences. Ces délégations sont dirigées, depuis de nombreuses années, par les mêmes personnes qui s'accrochent à cette fonction avantageuse qui confère une visibilité sociale et l'assurance d'être invité à des cocktails mondains.

Ces délégations sont souvent le vestige d'un monde ancien, une réminiscence de la période coloniale. J'ai ainsi pu constater avec effarement que la délégation LR du Sénégal, par exemple, ne comptait aucun franco-sénégalais dans son bureau. Est-ce admissible alors que la majorité des électeurs inscrits sont précisément des franco-sénégalais? Y aurait-il une citoyenneté à deux vitesses? L'enfant de Tunisie que je suis est choqué par de tels comportements! C'est l'une des raisons qui m'a conduit à créer le "Rassemblement Pour la Neuvième -RP9".

La politique, pour moi, est avant tout la défense de valeurs. Lors du 2ème tour de l'élection présidentielle, il y avait un choix à faire entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. En ce qui me concerne, pas l'ombre d'un doute, j'ai voté Emmanuel Macron. J'ai été sidéré de constater que la délégation LR de Tunisie et d'autres (Sénégal, Côte d'Ivoire) ne prenaient pas parti. Comment peut-on vivre au Maghreb ou en Afrique de l'Ouest et mettre sur un pied d'égalité ce qu'incarne Emmanuel Macron et l'extrême droite? Croit-on vraiment que la France doive mettre tous les étrangers dehors? Ceux qui le pensent et qui vivent à l'étranger ont-ils au moins de la reconnaissance pour leur pays d'accueil? Il est permis d'en douter lorsque l'on voit le conseiller consulaire LR de Tunisie critiquer le gouvernement tunisien lors du tragique attentat de Sousse au lieu de témoigner sa solidarité. Celui-là même qui se permet de s'immiscer dans les affaires intérieures tunisiennes. En Côte d'Ivoire, nous avons pu constater une alliance LR-FN aux dernières élections consulaires, quelle honte! Certains sont prêts à tout pour conserver leurs petits privilèges.

Je crois au rayonnement de la France par son ouverture sur le monde, à l'importance particulière de l'espace francophone, lieu de valeurs partagées, je considère que la France est "riche de sa diversité". Voilà la deuxième raison pour laquelle j'ai créé le "Rassemblement Pour la Neuvième - RP9" qui s'inscrit dans la filiation gaulliste et chiraquienne. Il combat les idées de l'extrême droite plutôt que de lui faire des risettes.

Enfin, le député de notre circonscription (élu avec la complicité de nombre de responsables LR) s'est rendu l'auteur d'une agression grave à l'encontre d'un cadre du PS, le 31 août dernier. Il a été mis en examen pour "violences volontaires avec armes". Les délégations LR de la 9ème circonscription sont restées bien silencieuses, notamment celle de Tunisie. Aucune dénonciation de la violence politique, la morale attendra.

Une initiative transpartisane des conseillers consulaires de la 9ème circonscription a vu le jour, à Rabat, pour réclamer la démission du député El Guerrab: je déplore que très peu d'élus LR l'aient signée. Il est grand temps d'insuffler du sang neuf, de renouveler les visages, les pratiques, les idées dans notre circonscription! Voilà, une troisième raison qui justifie la création du "Rassemblement Pour la Neuvième - RP9".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.