Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Dyna El Alamy Headshot

La cuissarde: Tout un débat!

Publication: Mis à jour:
CUISSARDES
DR
Imprimer

Tous les hivers, le même débat commence autour de la cuissarde. Symbole absolu du sexy à la limite de la provoc', la cuissarde en attire certaines, et hérisse les poils d'autres. On est en droit de se demander si la cuissarde fera enfin son grand retour cet hiver.

Apparue en 1960 aux jambes de la sulfureuse (à l'époque) Brigitte Bardot, la cuissarde est devenue peu à peu le symbole du fétichisme en entrant dans la collection Vivienne Westwood (propriétaire de la boutique Sex de Londres). Depuis, impossible pour elle de se défaire de son image SM.

Les stars essaient depuis peu de la remettre au goût du jour. Ainsi, on a vu Kim Kardashian et Rihanna arborer la cuissarde à la Fashion Week de Paris.

On se sent donc, un peu plus concernées par son retour et on se demande forcément, si comme elles, on osera les porter lors de notre prochain rendez-vous de boulot ou pour aller boire un verre avec nos copines.

Le débat n'est pas simple, et comme chaque femme, nous pouvons passer des jours à nous poser la question de ce qui nous ira ou pas. Le questionnement dans notre inconscient est parfois bien pire, en tant que Marocaines, nous sommes obligées de prendre en compte des milliers d'obstacles avant d'acquérir le moindre accessoire de mode.

En effet, on prend, en premier lieu, en compte le fait que les trottoirs sont cabossés: essayez de marcher avec des talons de 15 centimètres dans les rues de nos villes. Les urbanistes se sont, insidieusement, ligués contre nous pour que l'on ne puisse marcher qu'en baskets. Entre les trous et les mélanges audacieux de styles de revêtements de nos charmantes avenues, vous aurez vite fait de vous étaler en pleine chaussée.

Mais la réflexion ne s'arrête pas là: il vous faudra assumer le regard (insistant) des "autres" sur vous.

Puis, il y aura ceux, qui non contents de vous regarder comme une bête étrange, se feront un plaisir de vous lancer une remarque à laquelle vous aurez simplement envie de répondre un senti "je ne t'ai pas sonné".

Une fois que vous aurez pesé les pour et les contre de toutes ces données, il y aura toujours celles qui se lanceront en se disant que leur style vestimentaire ne regarde personne et que leur liberté d'expression passe également par un vêtement ou une paire de cuissardes qui leur ressemble. Puis, il y aura malheureusement l'écrasante majorité qui préférera passer inaperçue et qui se résignera à ne pas porter cette paire de souliers.

Le jour où le vêtement de la femme sera anodin et où elle ne sera pas forcée de faire une analyse mentale de son placard et des remarques que tel ou tel choix vestimentaire, une avancée notable aura été accomplie.

Jusque là, porter vos cuissardes stylées vous demandera encore toute cette gymnastique mentale.