LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Dr Rim Roudies Headshot

Comment préparer la rentrée scolaire en toute sérénité?

Publication: Mis à jour:
SCHOOL
Shutterstock / Monkey Business Images
Imprimer

La rentrée scolaire représente un moment important dans la vie d'un enfant, c'est pour cette raison qu'il faudrait la vivre pleinement, dans un esprit positif, en la préparant convenablement sans la banaliser, ni la dramatiser.

Idéalement, il faudrait revenir progressivement à un rythme de vie convenable, dormir à l'heure et se réveiller tôt, prendre les repas à des horaires fixes et retourner à une pratique sportive régulière.

Ensuite, commencer à reparler de l'école, des camarades de classe qu'on n'a pas vu tout au long des vacances, renouer avec quelques uns. Pour les enfants qui changent d'école ou de cycle scolaire, faire le chemin avec les parents vers le nouvel établissement, le visiter s'il est ouvert.

Enfin et surtout, il est impératif de réduire le temps d'exposition aux écrans de tout genre pour se recentrer sur l'approvisionnement des fournitures et l'organisation du matériel scolaire.

En effet, les préparatifs de la rentrée scolaire sont une opportunité pour les parents et leurs enfants de passer du temps ensemble de préférence agréable et à connotation positive.

Souvent, ce sont les parents qui sont les plus stressés de voir leurs enfants, surtout les plus jeunes ou ceux qui sont dans des classes de transition, entamer l'année scolaire. En effet, les causes peuvent être multiples: pour certains parents, c'est la crainte de la séparation, pour d'autres, c'est le perfectionnisme ou pour d'autres encore, c'est la hantise de revivre une année difficile à cause de difficultés d'apprentissage ou de comportement de leurs enfants ou d'une relation conflictuelle avec les enseignants. À tous ces parents, je dis qu'il ne faudrait surtout pas communiquer le stress aux enfants et essayer de se soutenir entre conjoints ou en parler avec des amis.

Verbaliser ses peurs permet, le plus souvent de mettre le doigt sur la source du problème et d'essayer de le résoudre de façon rationnelle. Car les enfants ont besoin, à cette période de l'année, de se sentir rassurés, accompagnés et sécurisés. Notamment parce que la reprise des cours est un moment où les enfants sont pour la plupart confrontés au regard de leurs nouveaux enseignants. Il sont aussi concernés par les retrouvailles avec les amis, mais aussi avec les harceleurs, et ils découvrent de nouvelles informations! L'ambiance qui devrait régner est celle de la sérénité et de l'écoute active, pour que l'enfant puisse se livrer à des confidences à ses parents et exprimer ses émotions en relation avec les événements nouveaux.

Les enseignants sont également des acteurs importants de la rentrée scolaire. En adoptant une attitude bienveillante et rassurante, ils aident les enfants à vivre paisiblement leur rentrée scolaire. La relation de collaboration entre les familles et l'école participe également à créer un climat de confiance et permet une transition fluide des vacances vers la vie scolaire.

En général, les enfants ont des degrés différents d'adaptation avec les premiers jours de la rentrée. La plupart d'entre eux la vivent dans un climat de joie des retrouvailles. Les plus fragiles sont ceux qui changent de cycle scolaire ou qui entament nouvellement la scolarité: entrée en maternelle, passage au primaire ou au collège. Ces enfants, et surtout les plus jeunes d'entre eux, méritent un accompagnement particulier: la présence des deux parents si c'est possible, qui restent un peu avec eux le temps qu'ils s'acclimatent, puis qui réduisent le temps de présence au fil des jours. Pour d'autres plus âgés, les parents pourraient être attentifs à leur réaction au retour de l'école, histoire de s'assurer que tout s'est bien passé.

Pour une minorité d'enfants, la séparation avec les parents est insupportable ou la phobie de l'école suscitent des manifestations d'anxiété comme la sensation d'oppression thoracique, les maux de ventre répétés, sensation de nausée, le cœur qui bat très vite, détresse réelle à l'approche de l'école, etc. Ces enfants ont besoin d'un accompagnement spécifique et nécessitent une prise en charge psychologique et une collaboration entre l'école et les parents, si ces signes ne se résorbent pas après une à deux semaines après la rentrée.

La rentrée scolaire est un moment de transition qui apprend à nos enfants à devenir autonomes. Alors soyons là pour eux, tous ensemble, unis et bienveillants afin que cette transition se fasse merveilleusement bien!

LIRE AUSSI: