Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Cheikh Oussama Nabil Headshot

Le message du grand cheikh d'Al-Azhar contre les terroristes qui détruisent le patrimoine historique

Publication: Mis à jour:
SHEIKH AL AZHAR
Charles Platiau / Reuters
Imprimer

PATRIMOINE - A l'occasion de la conférence qui s'est tenue à Abou Dhabi les 2 et 3 décembre 2016, sous le patronage de l'Unesco, sur le thème de "la protection du patrimoine culturel en danger", le grand cheikh d'Al-Azhar, Ahmed al-Tayeb, a adressé un message clair pour la préservation du patrimoine historique de l'humanité, menacé de destruction par les groupuscules terroristes qui pullulent à travers le monde. Je rappelle qu'Al-Azhar, créée au Xème siècle, est la plus haute institution religieuse en islam.

En tant que chef du service francophone d'Al-Azhar, qui a, par ailleurs, accompagné le grand cheikh quand ce dernier a rencontré le pape, j'ai voulu mettre à la disponibilité de tous les francophones à travers le monde, en particulier les jeunes, qui sont nombreux à consulter le Huffington Post, la traduction de passages importants du discours du Grand Cheikh à Abu Dhabi, pour bien clarifier que l'islam est profondément engagé pour la préservation du patrimoine historique de l'humanité, et que nous condamnons fermement les terroristes qui détruisent ce patrimoine qui appartient à tous les êtres humains. Ces terroristes qui se réclament de notre religion sont en fait des ignorants, et l'islam les condamne dans les termes les plus forts.

Ainsi, le grand cheikh a déclaré: "Je suis enchanté de cette initiative (la conférence d'Abu Dhabi pour la protection du patrimoine culturel en danger) qui réunit l'Orient et l'Occident autour de nos valeurs communes pour réformer tout ce qui a été corrompu par la barbarie du terrorisme et réparer ce qui a été a détruit par les fanatismes dont l'objectif est de ruiner nos civilisations, en effaçant les traces culturelles et le patrimoine précieux dont nous, générations d'aujourd'hui, sommes les heureux héritiers.

Les religions célestes sont venues pour la promotion de la bonne morale et pour guider l'humanité vers la voie du progrès. Ces religions, qui se sont développées dans des contextes civilisationnels variés, portent dans leur message et leurs symboles le témoignage d'un passé glorieux et s'inscrivent dans les pas de ceux qui ont fait l'Histoire avant elles. (...) Toutes les religions du Livre s'accordent sur la complémentarité des civilisations, malgré toutes les différences apparentes qui pourraient sembler les opposer. Elles sont en communication permanente et se montrent créatives, sans esprit de concurrence ou de confrontation, pour que chacune tire profit de l'autre et découvre les dénominateurs communs qui sont les piliers de la paix entre les hommes et de l'enrichissement des connaissances.

La violation du patrimoine humain par des bandes de terroristes criminels constitue un crime contre la civilisation contre lequel les religions célestes, les traditions et le bon sens commun s'élèvent naturellement.

Les religions du livre expriment leur considération à l'égard de ces monuments du passé dans la mesure où ils appartiennent à la mémoire de l'humanité et témoignent des efforts des générations qui les ont précédées.

Il est d'ailleurs notable qu'Al-Azhar, où s'enseignent les sciences de l'Islam depuis plus de mille ans, est entouré de monuments pharaoniques, coptes et musulmans. Jamais aucun de ses oulémas n'a imaginé détruire ces monuments ou n'a émis de fatwa pour les démolir. Les Compagnons du Messager d'Allah, non plus, n'ont jamais attaqués ces monuments, quand ils sont arrivés en Egypte.

Personnellement, je suis né et j'ai été élevé dans le village de Qourna à l'Ouest de Louxor, au milieu des temples et statues de l'antiquité pharaonique. J'ai été formé dans des instituts azharites par des cheikhs érudits qui visitaient assidument les monuments pharaoniques et y exprimaient leur admiration.

Je ne peux donc que m'associer aux initiatives visant à tenir une conférence internationale en vue de jeter les bases d'un rassemblement international en faveur de la protection du patrimoine. Cette initiative vient de deux pays dont aucun sage ne peut nier les efforts concernant l'importance qu'ils accordent au patrimoine historique de l'humanité et sa protection. Il s'agit de la France et des Émirats arabes unis. La France est le pays de la culture, de la pensée et des arts. La fédération des Émirats arabes unis est un pays arabe qui ne ménage pas ses efforts pour renforcer tout ce qui permet de faire évoluer l'Homme et de protéger son patrimoine historique.

Je viens déclarer en tant que grand cheikh d'Al-Azhar que les monuments historiques sont notre héritage qu'il nous faut préserver et protéger. Les actes commis par certaines organisations terroristes contre ce patrimoine pour effacer l'histoire des peuples sont en contradiction avec l'enseignement de l'islam. L'islam considère ces actes barbares comme un crime majeur contre l'humanité.

Si ces terroristes détruisent quelque monument au nom de la religion, je dois, en ma qualité de grand cheikh d'Al-Azhar, me lever contre ces ignorants et proclamer que l'islam condamne fermement leur crime et invite tous les hommes à voyager partout au monde pour voir les traces des anciens dans le but de méditer et d'en tirer un profit spirituel. Assurément, les expériences de nos anciens ont participé à l'évolution de l'humanité."

LIRE AUSSI: En Syrie, Daech a repris la ville antique de Palmyre