Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Carole Bloch Headshot

Pourquoi les relations aux autres sont-elles souvent si compliquées?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

J'ai enfin compris pourquoi je n'arrive pas facilement à tisser des liens solides en amitié. Pourquoi je suis longtemps restée distante, discrète, effacée, n'osant me confier. J'ai saisi pourquoi il était difficile pour moi d'entrer dans une relation intime. J'ai déchiffré pourquoi se mettre en colère est très compliqué pour moi. J'ai identifié pourquoi mon amie est au contraire très fusionnelle avec son compagnon et l'appel dix fois par jour. Et pourquoi mon collègue Pierre ne cesse de se faire harceler par son patron.

Oui, les êtres humains sont des êtres de relations. Nous ne pouvons pas vivre sans relations humaines, et pourtant trop souvent, elles sont si complexes.

Je souhaite partager avec vous ce premier livre de Marion Blique, Psychologue clinicienne, J'arrête les relations toxiques (Editions Eyrolles) qui explique de façon très claire, concise, à l'appui de divers exemples, exercices et tests concrets, certaines de nos relations qui pourraient être toxiques.

Mais pourquoi? Que se passe t-il?

Qu'est-ce qui fait qu'avec certaines personnes tout se passe normalement, alors qu'avec d'autres, la relation peut prendre une toute autre forme. Tendue, conflictuelle, distante ou fusionnelle, allant même jusqu'à impossible. Ce que j'ai trouvé le plus étonnant, c'est qu'il ne s'agit pas uniquement de relations toxiques comme on les entend régulièrement, avec des manipulateurs ou des pervers narcissiques.

Non! "cet ouvrage parle de la toxicité relationnelle de tous les jours, celle qui passe presque inaperçue et qui est considérée comme normale tant elle se dissimule sous des modes et des formes d'interactions devenues habituelles et quotidiennes. On explose, on dit des petits mensonges, on reproche, on juge, on fait semblant pour plaire, on manipule, on joue des jeux, on ne dit pas ce que l'on pense, on ne pose pas de limites, on évite les conflits, on accepte l'inacceptable, on nie les évidences, on feint que tout va bien, on somatise son mal-être, on s'empêche d'exprimer certaines émotions, on est froid et distant, on s'accroche aux autres, on dépend d'eux, on les envahit, on les rejette".

Elle y décrit très clairement ce qui se joue dans ces relations qui nous lient aux autres et surtout la manière dont elles se constituent. A travers cet ouvrage, l'auteur souhaite transmettre à la fois ses découvertes en psychologie, en neurosciences, et ses outils qui lui ont permis de reconstruire des liens parfois compliqués, qui lui faisait toujours dire "c'est la faute de l'autre".

Comment?

Souvent les relations toxiques sont inconscientes. "En réalité, nous reproduisons les schémas mis en place pendant notre enfance: depuis le style d'attachement à notre mère jusqu'aux schémas que nous avons observés autour de nous, dans le couple de nos parents, à l'école, en famille."

Mais en allant un peu creuser à l'intérieur de nous, en essayant de nous comprendre, ce livre permet de vraiment mettre le doigt sur les différentes toxicités relationnelles dans notre quotidien, celles qui nous semblent "normales", "banales" avec un conjoint, des ami(e)s, des collègues, un patron, des enfants, et va nous permettre de créer de nouvelles relations plus vivantes, durables et satisfaisantes".

Et si c'était possible aussi pour vous qui êtes en train de lire cet article?

Pendant 21 jours elle vous invite à être "observateur de vous-même, voir même observateur de vous même en situation relationnelle, afin de comprendre l'origine de vos comportements, de vos choix de partenaire, observer les déclencheurs émotionnels et les modes opérationnels mis en place."

En route pour ce résumé des 21 jours en acceptant d'être à 100% responsable de la qualité de vos relations. "En effet, impossible de changer l'autre, par contre il est possible de nous changer intérieurement, apprendre à mieux comprendre et gérer nos ressentis et nos émotions pour pouvoir mieux choisir les actes que nous posons et les modes d'interaction que nous allons privilégier".

1ere semaine, elle nous propose de comprendre les différents styles relationnels

Eh oui et là, c'est le choc! J'apprends que tout commence à notre naissance, dans nos premiers liens affectifs avec notre mère! L'empreinte de notre première relation affectera la manière dont nous serons en lien toute notre vie.

Il existe 4 types d'attachement:

Les sécures: ont un sentiment d'être en sécurité, de pouvoir réguler leurs émotions, de développer une paix intérieure, une bonne confiance en eux, dans les autres et dans le monde, car la mère aura répondu de façon adéquate et consistante aux appels de son enfant.
Les évitants: Auront tendance à se couper de leurs émotions pour garder une distance affective et se protéger, se réfugient dans le silence, doutent de la relation, ont peur de la proximité, de l'intimité. Ils ont eu une mère trop envahissante ou au contraire absente.
Les fusionnels: Au contraire ils feront tout pour se rapprocher se lier à l'autre, créeront de la dépendance, seront très jaloux, exclusifs et pas autonomes. Leur mère n'a pas été suffisamment là émotionnellement pour les sécuriser et les aimer.
Les chaotiques: cherchent des relations rassurantes, et en même temps n'ont pas complètement confiance en l'autre. Ils vont alterner entre besoin de tendresse et rejets, ou agresser les autres . Ils sont hyperémotifs et très instables émotionnellement, très jaloux et possessifs. Leur mère était insécurisante, présente à certains moments, mais menaçante à d'autres.

A travers différentes questions j'observe le monde autour de moi, les gens et j'essaie d'identifier le style d'attachement. Je fais mon portrait d'enfance, j'essaie de me remémorer le petit enfant que j'étais.

Puis elle m'invite à plonger dans mes souvenirs. Ma mère était-elle présente, vous souvenez vous de ses gestes, de sa voix, comment vous apparaît elle. Je réponds à un petit quizz et un questionnaire pour savoir comment je réagirai face à une situation précise afin de déterminer mon propre style d'attachement. Suis-je plutôt évitante, fusionnelle, ou encore chaotique?

2eme semaine: une fois mon type d'attachement déterminé, que se passe t-il lorsque mon style relationnel rencontre celui de l'autre?

Vous l'aurez compris, en fonction de notre propre style d'attachement la relation sera plus ou moins facile. C'est à travers des exemples concrets, que l'auteur nous explique très bien comment ces schémas se mettent en place et se répètent jusqu'à ce que nous en prenions conscience.

Ensuite, elle me suggère de faire la liste des principales relations dans ma vie avec mes amis, parents, grands parents, mes enfants, mes collègues. Sont-elles distantes, proches, intimes, dépendantes, agressives, conflictuelles, tristes, anxiogènes, contrôlantes, confiantes; passionnantes, excitantes, culpabilisantes?

Passionnée que je suis par les neurosciences et l'étude du cerveau, l'auteur schématise très bien nos trois cerveaux, le reptilien, le limbique et le préfrontal, le trio interagissant entre eux, c'est ainsi que chacun avec son mode fonctionnel, son histoire, sa famille nous recréeons inconsciemment des réactions automatiques.

Tout le travail va donc être de prendre conscience de ces mécanismes qui s'activent mutuellement automatiquement pour pouvoir petit à petit les désamorcer, apprendre à les calmer, à les décoder et mettre en place de nouvelles manières de fonctionner faisant plus appel à notre cortex préfrontal et à nos pensées, à l'aide entre autre d'outils de psychologie énergétique comme l'EFT (emotional freedom technique) qui permet de calmer le système limbique et de prendre du recul par rapport à une situation vécue.

Nous allons apprendre à explorer le monde des émotions, à les reconnaître et les accepter, et découvrirons le rôle de nos schémas de pensée inconscients: ai-je plutôt tendance à me victimiser ou à contrôler?

Nous plongerons dans les caractéristiques des comportements toxiques, tels les personnalités narcissiques, manipulateurs ou encore explorerons les différents types de maltraitances physiques, psychologiques ou émotionnelles.

Important à savoir:

Plus nous avons reçu un attachement sécure, plus nous pourrons facilement nous calmer face à une situation stressante, à être confiants, alors que les attachements insécures ont tendance à provoquer de l'anxiété, ou une hyper-vigilance.

L'évitant intellectualise et se coupe de ses ressentis, le fusionnel ressent trop fortement ses émotions, seul le sécure s'adapte et peut réguler le lien.

Rendez-vous compte que:

"Nos pensées sont contrôlées à 95% par notre inconscient qui est formé avant l'âge de 6 ans. Notre personnalité et notre identité sont complètement formés à l'âge adulte. Sont gravés en nous toute une série de croyances de schémas émotionnels, de réponses automatiques qui forment autant de filtres de perception. Ces programmes automatiques constituent qui nous sommes, et viennent de nos cultures, de notre famille, notre généalogie, de la société, de notre éducation, nos expériences de vie. Prendre conscience de ces programmes inconscients nécessite d'examiner et d 'évaluer la qualité de notre vie et de nos pensées".

3eme semaine: La bonne nouvelle?

C'est que l'on peut transformer sa vie. Grâce à la neuroplasticité du cerveau et au travail sur soi, nous pouvons tous apprendre à agir différemment si nous le souhaitons bien sûr!

Conseils d'expert:

"Fusionnels, reprenez contact avec une colère saine, sentez votre corps et centrez vous sur vous."
"Evitants, ouvrez-vous à vos sensations corporelles et à vos ressentis, arrêtez de rationnaliser, osez voir votre propre histoire d'abandon."
"Chaotiques, centrez-vous bien dans votre corps, apprenez à calmer vos émotions, éliminez vos addictions, faites une thérapie pour mieux comprendre toutes les parts qui cohabitent en vous et qui parfois vous divisent intérieurement."

Augmentez vos compétences émotionnelles en accueillant vos émotions sans les bloquer, et en étant capable de reconnaître lorsque vous-vous sentez activé.

En refermant ce livre je me dis :

Wahou, j'ai compris mon fonctionnement et son origine. Maintenant j'ai toutes les clés et les outils en main du changement pour pouvoir poser des limites claires, savoir dire "non", gérer les conflits, gérer le lien et l'intimité et enfin vivre des relations plus saines et harmonieuses. Cela me prendra peut-être quelques mois,ou quelques années, mais le plus important, c'est certain, sera de persévérer et ne plus me laisser envahir par mes croyances. J'espère vous avoir donné l'envie de lire ce livre et de vouloir à votre tour stopper, modifier ou améliorer certaines de vos relations, sachant que cela doit venir d'abord de votre propre changement!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.