Huffpost Maghreb mg
Capucine Piot Headshot

La vérité (rien que la vérité) sur les crèmes solaires

Publication: Mis à jour:

Star indétrônable de nos étés, la protection solaire fait l'objet de nombreux préjugés. Focus sur 5 idées reçues à mettre KO!

Idée reçue n°1: la protection solaire est proportionnelle à la valeur du SPF indiqué sur le flacon

C'est faux! Les SPF sont similiares chez tous les fabricants de cosmétiques et répondent à des normes très spécifiques en la matière. La différence entre un indice 30 et un indice 50 est relativement anecdotique : l'un arrête 97% des UVB tandis que l'autre en stope 98%. En-deça d'un SPF 30, la différence de protection entre les différents indices solaires existants est plus grande. Il faut également savoir qu'un indice de protection correspond au rapport entre le temps nécessaire pour obtenir un coup de soleil avec et sans crème solaire. Par exemple, si vous mettez 20 minutes pour attraper un coup de soleil sans protection, l'indice 30 vous garantira une tranquillité de 100 heures.

Attention, à ce genre de conclusion souvent trompeuse pour le grand public: les tests standards réalisés par les marques cosmétiques se font généralement sur la base de 2 grammes de crème par centimètre carré de peau, une dose que le commun des mortels n'est pas habituée à appliquer dans le cadre d'une utilisation "normale" de crème solaire. D'où le fait que l'on recommande de renouveler systématiquement l'application de son produit solaire. Il faut de toute façon retenir que la protection 100% n'est jamais garantie par les produits solaires.

Idée reçue n°2: l'huile solaire permet de mieux bronzer

Si les produits solaires se déclinent aujourd'hui sous plusieurs formes c'est pour offrir un plaisir cosmétique à des cibles beauté/santé différentes. Cependant, l'huile solaire peut s'avérer être un piège. Le consommateur peut être tenté d'en appliquer moins que de raison, du fait de sa texture et de son fini satiné. La peau brille et paraît embellie pendant longtemps, la texture semble s'étirer à l'infini sur la peau... Et l'on se laisse aller, oubliant qu'on manque alors de protection solaire.

Idée reçue n°3: la protection solaire n'est pas néfaste pour l'environnement

L'étude EWG (Environmental Working Group) de 2012 a mis en lumière différents composants affectant grandement les coraux et les fonds marins. L'ethylhexylmethoxycinnamate, le benzophenone-3, le 4-methylbenzylidene camphre et le butylparaben provoquent en effet le blanchiment des coraux.
Tous les produits solaires ne contiennent pas forcément ces actifs: le consommateur peut s'informer en décodant la liste INCI au dos du packaging.

Idée reçue n°4: les produits solaires permettent d'éviter le cancer de la peau

A elle seule, la protection solaire ne peut pas garantir autant! La bonne attitude face au soleil doit être globale. Il faut par exemple éviter de s'exposer en période de grosses chaleurs, ou encore penser à avoir l'accoutrement idéal (chapeau, lunettes de soleil, tee-shirt, bouteille d'eau...).

Idée reçue n°5: la crème solaire pour enfant est meilleure que celle pour adulte

Il s'agit juste d'une segmentation purement marketing! La seule différence qui pourrait résider entre une protection adulte et une protection enfant est l'existence ou non de parfum. Hormis cela, il s'agit généralement du même produit.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.