Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Bernard Jomard Headshot

Les femmes, cinq ans après le premier printemps arabe

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Cinq ans après ce que l'on nomme par hypocrisie les évènements du "printemps arabe", quel bilan les femmes peuvent-elles tirer des changements, et à quoi peuvent-elles s'attendre dans les années qui viennent?

Peut-on craindre qu'une nouvelle guerre larvée (inaudible par les médias dont les médias occidentaux sourds et aveugles) soit faite aux femmes?

Ce qui apparait assez clairement, c'est que le printemps n'a en rien remis en cause le patriarcat existant depuis le VIIe siècle.

Après un court intermède d'espérance ou d'utopie, les femmes semblent de plus en plus s'accommoder d'une lente régression de leurs acquis.

Le pouvoir aujourd'hui est toujours bien sur détenu par les hommes, ils s'emploient à le conserver, et à le faire perdurer.

Les normes de soumission, comme le "Zawaj el moutaa" (mariage de plaisir) asservissant la femme, ressuscitées par les fondamentalistes algériens il y a vingt-cinq ans, semblent être de nouveau reprises aujourd'hui, ici et là, et en particulier par Daesh .

Bien sûr l'histoire de l'Islam n'est pas statique, mais il semble que pour les femmes rien n'ait vraiment évolué au fil des siècles, et que cela ait aujourd'hui tendance à régresser?

Comment peut-on expliquer que dans le Coran, on nous disait que Zainab était d'une beauté éblouissante, si on ne voyait pas son visage?

Certainement parce qu'au VII e siècle, on demandait aux femmes de voiler seulement leurs poitrines mais que deux siècles plus tard, Tabari par zèle, définit de nouvelles règles imposant aux femmes de se voiler le corps entier.

On attend tous des chercheurs historiens des précisions sur beaucoup de sujets.

Qu'est devenue la "Nahda", cette "renaissance" initiée par des hommes, qui prônait le féminisme Arabe?

Qui se souvient encore aujourd'hui de Hoda Chaaraoui, mariée à 13 ans? Qui se souvient que Hoda avait jeté son voile à la mer dans le port d'Alexandrie il y a déjà 90 ans?

Enfin, le voilement et dévoilement des femmes a souvent été lié à des positionnements socio-politiques. Lors de la colonisation, il était demandé aux femmes de se voiler en signe de résistance à l'occupant.

Les indépendantistes eux, Atatürk, Bourguiba, Nasser dévoileront les femmes, certains même feront voter des lois contre la polygamie, la répudiation et le tutorat!

En fait que s'est-il passé?

Les gauches européennes toujours promptes à combattre les pseudo-dictateurs, ont beaucoup de difficultés à soutenir le droit des femmes contre toute agression, quel que soit l'agresseur.

Cela s'explique par l'inaptitude certaine à reformuler la théorie d' "ennemi principal".

Pour les femmes musulmanes, c'est l'intégrisme, pour les gauches c'est le capitalisme!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.