Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Aymen Fathallah Headshot

Islam de France

Publication: Mis à jour:
MUSLIMS FRANCE
Vincent Kessler / Reuters
Imprimer

En France, les droits civiques des personnes de confession musulmane sont trop souvent bafoués.

Posséder un nom à consonance étrangère est souvent un handicap, surtout pour trouver un emploi. Se promener dans la rue avec un voile sur la tête est devenu choquant, d'autant plus après les attentats du 11 septembre 2001. Avoir des convictions religieuses est tout simplement devenu suspect. Les musulmans sont clairement marginalisés.

Cette marginalisation résulte de la justification perpétuelle de ce que je considère comme des discriminations envers la communauté musulmane, on les justifie par le fait que la laïcité est un principe fondamental de la République.

La laïcité désigne la neutralité de l'État à l'égard des confessions religieuses. Pourtant, les cloches de l'église continuent de sonner alors que l'appel à la prière musulman reste interdit. Injustice? Inégalités flagrantes? Xénophobie? La République vous répondra: Non, ce sont ''nos principes fondamentaux''. Mais de qui parlent-ils en parlant à la première personne?

Est-ce que ce "nos" prend en compte les millions de français musulmans, dont certains sont obligés de cacher le fait qu'ils sont musulmans pour ne pas subir le regard méfiant des autres ou de subir des discriminations. Certaines personnes changent de prénom en pensant qu'il trouveront plus facilement un travail... Et hélas, cela s'avère très souvent efficace.

Dans cette société régie par les apparences, dans cette société rythmée par la course qui détermine qui est, ou sera, le plus beau, le plus riche, le plus talentueux, ou tout simplement le plus parfait, les musulmans deviennent peu à peu les bouc-émissaires de la société.

Dans toute société ''qui se respecte'', on détermine une classe sociale, une ethnie, une communauté, qui sera la plus apte à jouer son rôle de bouc-émissaire de la nation au cas où la sûreté de l'État se retrouverait dans la tourmente (Crise économique ou sociale, Guerre contre le terrorisme...).

Pour rappel, le Parti Nazi est arrivé au pouvoir en Allemagne, ''grâce'' à la crise économique de 1929, et nous connaissons tous la suite.

Aujourd'hui, il est évident que la laïcité, la liberté d'expression, ou la liberté tout court, ne vont que dans un sens et ne profitent qu'à une partie de la société. L'autre partie est priée de gentiment fermer sa gueule.

En pensant à l'avenir du monde, je me sens pessimiste, est ce qu'un autre peuple subira une "Shoah" bis? J'espère que ces dirigeants qui font et défont les lois en fonction de leurs intérêts ont tiré des leçons du passé et ne laisseront pas une Troisième Guerre mondiale entacher encore plus l'histoire de notre monde.

Construire une société honnête, réellement démocratique, et disposée à abolir l'étrange culte des inégalités, est indispensable pour le bien de tous.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Close
Les 10 savants musulmans qui ont révolutionné le monde
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée