LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ahmed Farrah Headshot

Tebboune en sauveur

Publication: Mis à jour:
TEBBOUNE
NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Il n'y a plus rien à partager entre ceux qui étaient déjà bien servis pendant les années flouzes. Tout est parti du coté de Barcelone, de Neuilly et ailleurs aussi, dans des paradis fiscaux révélés par des leaks.

Distribuer la disette n'est pas une chose facile à réaliser quand les symboles du pillage et de la gabegie continuent à roder autour du râtelier. Ils doivent quitter la mangeoire, faire profil bas et se faire oublier quelque part. Se mettre en travers du courant est suicidaire pour eux, à cause de leur marque de fabrique.

Déjà au 19e siècle, Pasteur avait démontré l'absurdité de la théorie des générations spontanées. Elles n'existent pas. Tous ces fraîchement parvenus de bas en haut sont le résultat d'une bulle pétrolière et d'activités d'officines sans noms. Le système politique algérien, nous a habitués au recyclage des figures encombrantes. Comme il les a faits, il les défait sans pour autant leur demander des comptes, pour continuer à survivre au temps et aux événements.

La vox populi, ou ce qui ressort des commentaires sur les réseaux sociaux, est très partagée quant à l'action de M.Tebboune. Une minorité pense que ce n'est qu'un renouvellement saisonnier de la vitrine pour exposer la nouvelle collection de mode, conçue et réalisée dans des ateliers de haute couture. Ils avancent que la démagogie et le populisme sont les meilleurs réponses données pour satisfaire parfaitement les "exigences" de certains peuples émotifs et sensibles aux discours glorifiant le repli sur soi, désignant des boucs émissaires et prônant la chasse aux sorcières.

Ce type de discours est d'actions s'adressant plus à l'affect qu'à la raison sont des armes aussi vieilles que le monde et très efficaces à court terme pour manipuler et contrôler les masses. A chaque nouvelle étape et en prévision de la suivante les dirigeants politiques ratissent large pour avoir une période de grâce et asseoir leur ascendance sans pour autant s'aventurer à déconstruire les équilibres sur lesquels sont bâtis les vrais cercles du pouvoir.

Les autres, la majorité, voient en M.Tebboune, le Poutine algérien venu renverser la table et chasser les vampires ayant saigné et sucé le pays durant des années. Pour ces derniers, c'est le président Bouteflika qui l'a nommé pour corriger les méfaits de la gestion du pays par les précédents chefs de gouvernement. L'action tous azimuts et sur plusieurs fronts du premier ministre est spectaculaire. Jamais auparavant, un premier ministre en exercice n'avait semblé être aussi puissant et avoir osé désigner les têtes pleines de poux en leur faisant savoir qu'il n'était pas un ¾ de Premier ministre.

Des commentaires vont jusqu'à prier Dieu pour venir à son aide et le protéger contre tout mal. M.Tebboune donne de l'espoir au moment où personne n'y croit en l'autorité de l'Etat qui n'arrive pas à faire respecter la loi, donnant le sentiment d'avoir abdiqué face à ceux qui le défient quotidiennement.

Le petit peuple aurait aimé y croire si le temps n'était pas contre M. Tebboune, à moins que c'est lui l'homme providentiel, tant attendu en ces temps de désordre servant plus l'ordre établi profitant aux magouilles des voraces sans limite... Que demande le peuple ?! Du pain, des jeux et du bien être...ce n'est pas trop demandé.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.