LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Ahmed Bouchair Headshot

Paludisme: On n'en parle pas assez

Publication: Mis à jour:
HOPITAL
Juanmonino via Getty Images
Imprimer

Le paludisme est la première endémie parasitaire mondiale. Il survient en cas d'infection par le plasmodium, transmis par les piqûres de moustiques de type "Anophèle".

Il s'agit d'une urgence médicale et représente un problème de santé publique avec un poids considérable en termes de morbidité et mortalité dans les populations des pays en voie de développement, notamment en Afrique subsaharienne, qui supporte 90 % de l'endémie mondiale.

En Tunisie, le paludisme sévissait à l'état endémique. Il a été éradiqué en 1979. Depuis, est apparu un nouveau profil épidémiologique de la maladie: le paludisme d'importation, qui ne cesse d'augmenter suite au développement des échanges essentiellement avec l'Afrique subsaharienne.

La Tunisie enregistre une centaine de cas annuellement avec une mortalité avoisinant les 10%.

Conseils pour les voyageurs:

  • Porter des vêtements clairs, longs, couvrants, amples et épais.
  • Eviter de sortir la nuit surtout sans protection.
  • Utiliser des répulsifs sur les parties découvertes.
  • Imprégner les vêtements de répulsifs.
  • Dormir dans une chambre climatisée ou sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide.
  • Bonne observance de la chimioprophylaxie (traitement qui permet de prévenir la manifestation de la maladie ou de ses formes graves).
  • Garder sur soi un traitement présomptif curatif du paludisme.
  • Consulter un médecin infectiologue pour plus de conseils en cas de voyage en Afrique subsaharienne, en Asie de l'est ou en Amérique latine.
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.