LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Adil Mesbahi Headshot

Elections: Ces Français de confession musulmane faiseurs de présidents

Publication: Mis à jour:
MUSLIM VOTE FRANCE
Victor Tonelli / Reuters
Imprimer

POLITIQUE - Dans cette France de plus en plus raciste, ce ne sont pas les partisans du FN, aujourd'hui majoritaires, qui font les présidents. Ce sont les Français de confession musulmane, bien minoritaires, les véritables faiseurs de présidents.

Partisans du FN en progression

Avec 27.73% des voix, la victoire fut sans conteste pour le Front National au premier tour des dernières élections; il s'agissait des régionales de 2015. Historiquement, c'est le meilleur score jamais réalisé par le parti d'extrême droite à une élection en France.

Mais si le vote FN a du poids lors des élections intermédiaires, il n'en a peu lors des présidentielles. En effet, les votes des partisans de l'extrême droite sont systématiquement contrés par les votes républicains dans l'hypothèse d'une présence au second tour présidentiel. Ce fut le cas en 2002 où Le Pen père, arrivé deuxième au premier tour, fut écrasé au second tour par 82.21% des suffrages.

Les musulmans, véritables faiseurs de présidents?

Français de confession musulmane, savez-vous que lors de la présidentielle 2012, ce sont vos 86% de votes à gauche qui ont fait la différence dans l'élection de François Hollande?

Les politiques et les médias se gardent bien de dévoiler "cette bombe" au grand nombre. Pourtant, avec un poids représentant moins du dixième de l'électorat français, le vote de cette minorité a déjà fait pencher la balance.

Vous comprenez alors pourquoi le vote des résidents étrangers, maintes fois promis, n'a que très peu de chance de voir le jour. Le vote des minorités pouvant être déterminant, il serait trop risqué d'amplifier son poids, tant que les politiques n'ont pas trouvé de leviers pour le maîtriser, le canaliser, voire le manipuler.

Ces éternels oubliés

Avec ou sans contexte sécuritaire, avec ou sans montée du racisme dans l'Hexagone, les musulmans français ont toujours été les oubliés volontaires des programmes, discours et autres attentions des candidats aux présidentielles. Espérer un changement, c'est parier sur une prise de conscience collective de ces électeurs: qu'ils ont un véritable poids électoral.

Seul un positionnement clair et fort peut les faire exister

Prendre conscience de son poids relatif est une première étape nécessaire, mais pas suffisante. Pour pouvoir peser réellement, il faudrait un positionnement pré-électoral clair et fort, sous forme d'un soutien affiché et massif pour un candidat.

En procédant par élimination: les extrêmes mis de côté, la gauche et ses promesses non tenues sanctionnée, la droite judiciairement bien engluée, restera Emmanuel Macron. Moins de trois mois avant la présidentielle 2017, il est encore temps pour les électeurs français musulmans de se lever et enfin se mettre en marche!

LIRE AUSSI: