LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Abdeslam Sarie Headshot

Etudes sur les MRE: l'hypocrisie à son comble

Publication: Mis à jour:
MOLENBEEK
Francois Lenoir / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Voici ma réaction à l'article suivant: "Les études sur les MRE se suivent pour se ressembler". Un article de plus, un mensonge de plus, une enquête de trop, une hypocrisie à son comble. Certains Marocains de l'intérieur et des organismes sans scrupules nous prennent pour des imbéciles et des idiots d'un village du bled. Dans les années 60 et début des années 70, en Belgique, nous avons connu le même phénomène de dénigrement de la part de beaucoup de psychologues, sociologues et ethnologues de salon qui se sont penchés pendant longtemps pour s'occuper de nous mais sans nous.

Ils nous ont analysés, disséqués, examinés, auscultés, décomposés, étudiés, psychanalysés et j'en passe. Vous êtes en train de faire les mêmes erreurs fatales et les mêmes bêtises non productives. Nous ne sommes des cobayes pour personne. En Europe, nous sommes des citoyens à part entière. Hommes, femmes et jeunes participons activement dans toutes les sociétés européennes. Notre niveau intellectuel est de loin plus haut que la moyenne au Maroc. Proportionnellement nous avons plus de compétents et de compétences que la moyenne au Maroc. Aussi bien politiquement, économiquement, socialement, culturellement, cultuellement que syndicalement. Notre participation dans la société civile est beaucoup plus élevée que dans les pays du Maghreb, au niveau communal, au niveau régional, au niveau national et au niveau européen. Vous ne pouvez même pas rêver de ce que nous sommes ici et de notre statut en Europe. Par conséquent, nous n'avons de leçon à recevoir de personne, Dieu soit loué.

Aujourd'hui encore, le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) sans honte et d'une manière infâme a encore ajouté du sel sur les autres enquêtes sans se préoccuper le moins du monde du sort des citoyens belges et européens d'origine marocaine. Il faut que les responsables marocains de tous bords, et à tous les niveaux, sachent une fois pour toutes que nous ne sommes plus des MRE (Marocains Résidents à l'Étranger), car cette dénomination est archaïque et désuète. Elle est depuis longtemps devenue caduque. Aujourd'hui, nous sommes certes encore des citoyens européens d'origine marocaine, mais demain nous serons seulement et uniquement des citoyens européens, ni plus ni moins. Néanmoins, à bon entendeur, le Maroc restera à jamais dans notre cœur. Nous l'aimerons toujours et nous le chérirons toujours et cet amour nous le transmettrons à nos futures générations. Quoi que vous dites, quoi que vous écrivez et quoi que vous pensez et magouillez à notre sujet, tant pis pour vous.

Ce ne sont pas des enquêtes que vous faites mais de vraies inquisitions et persécutions, injustes, partiales, arbitraires, abusives et d'une myopie extraordinaire. Comme dit l'adage marocain: "le dromadaire ne voit pas sa bosse et se moque des autres dromadaires". Messieurs les enquêteurs, commencez par nettoyer chez vous avant de venir renifler chez nous en Europe. Si vous enquêtez chez vous et que vous faites de bonnes enquêtes alors nous serons heureux pour vous et pour le peuple marocain.

"Si vous voulez vraiment faire des enquêtes, alors occupez-vous du peuple marocain"

Si vous voulez vraiment faire des enquêtes alors occupez-vous du peuple marocain qui en a grand besoin. Enquêtez sur la corruption, les injustices, le logement, la pauvreté, la mendicité, la criminalité, le tcharmil, la santé, l'enseignement, la sécurité, les loyers, la sécurité sociale, les salaires de misère, les pensions inadaptées, les allocations familiales quasiment absentes, l'environnement laissé aux pollueurs, les prisons surpeuplées, la jeunesse en dérive, la radicalisation galopante, l'extrémisme religieux rampant, la justice deux poids deux mesures, le troisième âge agonisant, les prix exorbitants, la qualité de l'air qui laisse à désirer, les accidents sur les routes les plus meurtrières du monde, la qualité de l'eau et des produits alimentaires, la propreté dans les restaurants, dans les hôtels, les écoles, les hôpitaux, les mosquées, les prisons, les commissariats, les administrations et j'en passe.

La liste risque d'être très longue et non exhaustive. Vous pouvez passer votre vie à faire des enquêtes si ça vous amuse. Mais laissez-nous tranquilles. Occupez-vous de vos affaires et laissez-nous nous occuper des nôtres. Nous ne vous avons rien demandé, votre paternalisme mal placé nous exaspère et votre thérapie d'occupation nous exaspère.

Vous parlez d'une bonne et d'une mauvaise nouvelle. Moi je vous dis, vous êtes la mauvaise nouvelle avec vos enquêtes bidons. Vous jetez la zizanie, la brouille et la discorde. Vous mentez sur notre diaspora. Vous êtes pire que les fascistes et les extrémistes de droite. Vous manipulez les chiffres qui sont déjà remaniés, retouchés et manœuvrés par les soi-disant chercheurs-enquêteurs.

Vous dites que "la question de l'intégration suscite également la polémique". C'est vous la polémique parce que nous avons toujours rejeté le mot intégration. Nous avons toujours refusé de nous intégrer. Nous nous sommes adaptés avec les citoyens belges. Depuis longtemps plusieurs pays ont reconnu que leurs politiques d'intégration ont échouées. Justement parce que tout a été fait pour nous mais sans nous. Nous vivons pacifiquement dans les différentes sociétés européennes. Notre objectif est tout simple: vivre ensemble, tranquillement et en harmonie ici en Belgique mais sans vos interventionnismes intempestifs.

Personnellement, je refuse avec véhémence et je dénonce sans rancune tous les interventionnismes étrangers, d'où qu'ils viennent, nous concernant, concernant notre vie, notre religion et concernant nos futures générations. Ici en Belgique nous avons les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ce qui n'est pas le cas pour nous au Maroc. Même le CCME a pris une position négative contre ceux que vous nommez les MRE. Un lobbying très actif au Maroc empêche les soi-disant MRE de participer à la gestion du pays. Sachant que le "M" de MRE veut dire "Marocains". Beaucoup de responsables sans scrupules le bafouent.

Malheureusement, ces MRE sur qui vous avez enquêté des centaines de fois n'ont pas encore acquis le droit de participer aux élections législatives malgré la législation marocaine qui le prévoit. Je vous rappelle, tous les citoyens d'origine turque, tunisienne, algérienne et européenne pour ne citer que ceux-là, participent activement aux élections législatives de leurs pays respectifs. Seuls et uniquement vos soi-disant MRE sont exclus de ce droit légitime. Deux poids deux mesures, je t'aime moi non plus.

Depuis longtemps, après des centaines d'expériences amères avec les gouvernants de notre cher pays d'origine, et depuis belle lurette, nous ne vous croyons plus. Depuis déjà plusieurs décennies vous n'êtes plus crédibles. Nous avons entendu assez de vos mensonges, de vos promesses non tenues, des rendez-vous manqués. Si jamais vous voulez vous occuper de nous, alors je vous propose d'enquêter sur les magouilles des mafias du logement qui ont extorqué des milliers de ces citoyens soi-disant MRE et concernant la spoliation des biens immobiliers au Maroc. Que ce soit les autorités ou les différentes institutions qui s'occupent toujours de nous, elles ne prononcent le mot magique MRE que du bout des lèvres, sans amour, sans respect et sans ferveur. A bon entendeur.

LIRE AUSSI: Pour une vraie politique d'insertion des Marocains sur le marché belge du travail