Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Abdellah Rise Headshot

Zéro Mika: Nécessité ou prestige ?

Publication: Mis à jour:
SACS PLASTIQUE MAROC
YouTube
Imprimer

ÉCOLOGIE - Le Maroc, ce pays de 34 millions d'habitants qui fait des progrès dans différents domaines, n'a-t-il pas trop anticipé la suppression des sacs en plastique, ce petit sac passe-partout devenu un ami incontournable des Marocains dans leurs marchés, maisons, épiceries, et même pour les voyous (chemkara)?

Avant de faire une opération "zéro mika" et d'enlever les sacs en plastique pour être amis avec la nature, ne devions-nous pas d'abord être amis avec le Marocain? Nos chers responsables politiques ne savent-ils pas hiérarchiser un peu les priorités, dans un pays où le chômage touche près de 10% de la population, où l'éducation et la santé souffrent de problèmes chroniques et que la corruption nécrose la société marocaine?

Mais rappelons-nous, le Maroc va organiser un évènement d'ampleur internationale sur le réchauffement climatique et sur les effets de la pollution sur l'homme en novembre prochain à Marrakech. Donc, l'idée ingénieuse de supprimer les sacs en plastique surgit dans la tête de nos chers responsables à la veille de la COP22, pour montrer l'"engagement fort du Maroc dans la préservation de la nature et la lutte contre la pollution".

Et pour communiquer sur un changement si important dans les habitudes des Marocains, on le fait d'une manière déconnectée de la réalité. Par exemple, on montre une personnalité très connue des Marocains, surtout des femmes, qui se dirige vers un vendeur de poisson dans un quartier huppé.

Le vendeur est tellement bien habillé et propre, avec un local qui respecte toutes les normes d'hygiène, que l'on se croit dans un pays européen. Il place soigneusement la commande de la dame dans une barquette et l'enroule avec du papier cellophane avant de la remercier avec un grand sourire.

Sachant que le commerce de détail et traditionnel représente près de 80% du commerce marocain, je doute que cela sera le cas dans les marchés des quartiers populaires. Où certains marchands ne disposent même pas de local et exposent leurs marchandises dans des caisses où le minimum des normes d'hygiène n'est pas respecté.

Avec cette suppression des sacs en plastique, ce sont les petits commerces, laiteries et le consommateur qui souffriront, car il n'y a guère de solutions sérieuses ou alternatives pratiques à cette suppression. Enfin, pour montrer une belle image de notre pays, il ne faut pas négliger l'Homme. Il faudrait peut-être d'abord prendre soin de lui, pour qu'il soit conscient et responsable envers son environnement et la nature.

LIRE AUSSI:
Close
Les alternatives aux sacs plastique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée