Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Abdelkhalek Zyne Headshot

El Haité réussira-t-elle à se sortir du piège politico-médiatique qui se referme sur elle?

Publication: Mis à jour:
EL HAITE
Jacky Naegelen / Reuters
Imprimer

COMMUNICATION DE CRISE - A l'heure où je rédige ce statut, je ne sais pas par quel miracle la ministre de l'Environnement réussira-t-elle à se sortir du piège politico-médiatique qui se referme sur elle dans l'affaire des déchets italiens. Dans une course contre la montre, la ministre multiplie les sorties médiatiques (Al Aoula, MedRadio) en attendant sa grande conférence de presse prévue le lundi 11/07. Le bad-buzz est à présent bien installé avec sa part de bonne mais aussi de mauvaise foi : caricatures et trolls, pétition en ligne, appels à la démission, annonces d'actions en justice et sit-in prévu, pour le 17 juillet. Les anti-ministre continuent de marquer des points en dépit des ripostes de Hakima El Haité et des Cimentiers. Le "peuple facebookien" pointe de façon chirurgicale toutes les contradictions des dernières 72 heures:

-Dire au début que les déchets italiens ne sont pas nocifs puis annoncer le lancement de trois analyses dont une à l'étranger pour s'assurer de la non-toxicité de ces déchets.

-Médi 1 TV qui organise un débat avec le staff dirigeant des cimentiers présentés comme des "experts" alors qu'ils sont partie-prenante dans l'affaire. Ce qui s'apparente à de l'enfumage médiatique et ôte toute crédibilité à cette émission tout en renforçant la suspicion des citoyens-internautes alors que de vrais experts du climat et des médias en ligne ont apporté des arguments en faveur de la position de la ministre sans pour autant bénéficier de la visibilité de la télévision.

Dernier élément qui fragilise la ministre, un article paru aujourd'hui dans le journal italien ila Manifesto renforce la position des anti- El Haité en citant un expert italien qui met en garde contre la combustion des RDF sans certaines conditions thermiques et techniques spécifiques. Une déclaration que les anti- El Haité se sont empressés de relayer ainsi que des médias en ligne.

Je rappelle qu'El Guerrouj, ex-ministre de la fonction publique, également haraki, a quitté son poste pour une facture de chocolat et qu'Ouzzine, également haraki, a été jeté en pâture pour une affaire de "karata". En comparaison, c'est vraiment de l'anecdote aujourd'hui. En dehors du ministre de l'Intérieur, aucun soutien gouvernemental n'est venu conforter la ministre, qui doit se sentir bien seule. En fin politicien, Benkirane observe en silence jusqu'à quel point sa ministre pourra tenir et évalue à tête froide les effets secondaires de cette crise sur sa coalition gouvernementale et la pré-campagne législative.

Si la ministre, qui cristallise malheureusement un capital d'antipathie énorme sur les réseaux sociaux et le paye à titre personnel-ce qui est inadmissible et condamnable-, arrive à renverser la table lundi, nous assisterons à la naissance d'une grande femme politique. Si en revanche, elle rate sa conférence, comme elle a raté sa sortie médiatique sur Al Aoula, je ne vois pas par quel miracle elle pourra toujours prétendre diriger le Département de l'Environnement et les travaux préparatoires de la COP22 avec la même autorité politique et personnelle.

LIRE AUSSI: