Le permis à point fin prêt début mars prochain

Publication: Mis à jour:
A09F36062F82D117ACF39FEBB78E1106_M
DR
Imprimer

Le permis de conduire biométrique, dont la délivrance était annoncée pour janvier 2018 par le Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), et le système à points, dont l'entrée en vigueur a été annoncée pour juillet de la même année, seront finalement "prêts au mois de mars prochain" selon le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire.

Cité mardi par l'APS, Noureddine Bedoui a rajouté que la délivrance des cartes d'immatriculation électronique des véhicules aura lieu durant le premier semestre de l'année en cours.

Le permis à points "sera fin prêt durant les deux premières semaines du mois de mars prochain", a déclaré M. Bedoui lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de sa visite au salon de la sécurité routière.

Il a précisé que l'entrée en vigueur de ce permis touchera les nouveaux titulaires du permis de conduire.

Ahmed Naït El-Hocine, directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), déclarait début janvier que la délivrance du permis de conduire biométrique devait être entamée dès le mois passé, afin de permettre l'entrée en vigueur dès juillet prochain du système du permis à points.

Mais la distribution des permis biométriques, maintes fois annoncées et retardées, a une fois de plus rencontré un contretemps.

S'agissant des cartes d'immatriculation électronique des véhicules, le ministre a indiqué qu'elles seront prêtes durant le premier semestre de l'année en cours, ajoutant que la commission chargée de la promotion de l'utilisation des technologies modernes dans les documents dministratifs est sur le point de finaliser l'opération de "la généralisation du numéro d'identification nationale unique".

Il a rappelé dans ce cadre qu'il a été procédé jusqu'à maintenant à la délivrance de "7 millions de cartes d'immatriculation biométrique", soulignant que "30 millions de citoyens utilisent l'ancienne carte nationale d'identité".

Lire aussi: Le permis à points contribuera à diminuer sensiblement les accidents de la route (Fédération)

Concernant les efforts de l'Etat visant à réduire les accidents de la route et la mise à contribution de la société civile dans cette opération, M. Bedoui a déclaré que des instructions seront adressées aux walis pour introduire dans les budgets annuels des wilayas une partie du financement à l'effet d'accompagner la politique locale et l'action de sensibilisation sur la sécurité routière.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir qu'il a été décidé d'attribuer 25 % des amendes (plus de 6 milliards DA) à la caisse de la délégation nationale de la sécurité routière de manière à concrétiser les politiques nationales relatives à la sécurité routière et mettre fin à l'hécatombe routier.

Dans les prochains jours, poursuit le ministre, des instructions seront adressées à tous les services de sûreté pour appliquer la mise en fourrière de tous les motocyclettes dont les propriétaires ne mettent pas un casque, mettant l'accent sur l'impératif de respecter rigoureusement la loi.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.