Le gouverneur de la Banque centrale Chedly Ayari présente sa démission à Youssef Chahed (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le gouverneur de la Banque Centrale Chedly Ayari a présenté mercredi sa démission au chef du gouvernement Youssef Chahed.

Dans une vidéo publiée par la présidence du gouvernement à la suite d'une rencontre Chahed et Ayari à La Kasbah, ce dernier affirme "avoir présenté sa démission du poste de gouverneur de la Banque centrale pour ouvrir la porte à une autre génération de gouverneur qui poursuivre le chemin engagé par le chef du gouvernement".

"Je souhaite au chef du gouvernement tout le succès dans ses fonctions ainsi qu'à mon successeur" a-t-il poursuivi.

"Je souhaiterai rappeler le rôle important joué par Chedly Ayari dans l'économie tunisienne et ses grandes interventions au niveau international pour la Tunisie" a affirmé pour sa part le chef du gouvernement Youssef Chahed.

Celui-ci a également dénoncé les "campagnes de dénigrement menée contre Chedly Ayari. C'est une personnalité nationale, qui a oeuvré pour la Tunisie".

"Je souhaite l'honorer, et malgré les divergences, nous respectons les personnalités nationales qui ont oeuvré pour la Tunisie" a-t-il ajouté.

La vidéo se termine par une bise entre les deux hommes avant un "je t'appellerai plus tard" de Youssef Chahed adressé à Chedly Ayari.

En marge de son audition par la commission des Finances de l'Assemblée des représentants du peuple, en sa qualité de président de la Commission tunisienne des analyses financières, le gouverneur de la Banque centrale Chedly Ayari a affirmé mercredi qu'il ne resterai pas à la tête de l'institution "même si les députés votent pour mon maintien" a-t-il assuré.

"J'ai toujours dit que je tire ma légitimité de l'Assemblée des représentants du peuple (...) et même si la décision de l'Assemblée m'est favorable, moi je ne resterai pas!" a-t-il indiqué avant d'ajouter: "Je considère que ma mission est terminée. C'est fini!".

Il a en outre reproché la manière "insultante" dont il a été traité à quelques mois de la fin de son mandat.

La semaine dernière, à la suite du classement de la Tunisie sur la liste noire des États susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme le chef du gouvernement Youssef Chahed a proposé au président de la République Béji Caid Essebsi le limogeage du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie Chedly Ayari et son remplacement par Marouane El Abassi, ce qui a été accepté par le président qui a transmis la proposition à l'Assemblée des représentants du peuple.

Cette dernière devait se réunir jeudi en plénière pour voter sur cette proposition.

La démission présentée par Chedly Ayari au chef du gouvernement mettra ainsi fin à cette procédure.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.