Etats-unis: les moins de 25 ans vont bouder encore davantage Facebook en 2018, selon une étude

Publication: Mis à jour:
FACEBOOK SNAPCHAT AND
Snapchat and Facebook startup screens are seen on iPhone on 10 May, 2017. (Photo by Jaap Arriens/NurPhoto via Getty Images) | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Facebook demeure le réseau social le plus populaire aux Etats-Unis mais les moins de 25 ans s'en détournent toujours plus au profit de Snapchat, selon de nouvelles prévisions du cabinet eMarketer publiée lundi.

En 2018, le nombre d'utilisateurs aux Etats-Unis devrait baisser de 5,6% parmi les 12-17 ans et de 5,8% parmi les 18-24 ans. "C'est la première fois que eMarketer prévoit une baisse de l'utilisation (de Facebook) chez les 18-24 ans", commente le cabinet dans un communiqué.

"Et cette année, pour la première fois, moins de la moitié des utilisateurs d'internet âgés de 12 à 17 ans, utiliseront Facebook", ajoute eMarketer. En août dernier, eMarketer anticipait une baisse de 3,4% pour les 12-17 ans en 2017.

Au total, Facebook va perdre 2 millions d'utilisateurs âgés de moins de 25 ans cette année, selon une nouvelle estimation du cabinet.

C'est Snapchat qui "va siphonner le plus de jeunes utilisateurs" avec un gain attendu de 1,9 million d'utilisateurs additionnels âgés de moins de 25 ans contre 1,6 million supplémentaire pour Instagram.

Instagram demeure toutefois plus important que Snapchat aux Etats-Unis avec un nombre d'utilisateurs total qui devrait bondir de 13,1% sur un an à 104,7 millions. Dans le même temps, ceux de Snapchat devraient s'accroître de 9,3% à 86,5 millions.

Facebook, qui continue d'attirer pour sa part des utilisateurs plus vieux, devrait avoir un nombre inchangé à 169,5 millions.

"Snapchat pourrait peut-être attirer des groupes plus âgés dans la mesure où il redessine sa plateforme pour simplifier son utilisation", a commenté Debra Aho Williamson, analyste chez eMarketer.

"La question est de savoir si les plus jeunes continueront de trouver Snapchat cool si leurs parents et leurs grand-parents sont aussi sur le réseau", observe-t-elle. "C'est précisément la situation délicate à laquelle Facebook est confrontée".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...