Un premier trimestre 2018 encourageant pour le commerce international

Publication: Mis à jour:
PORT ALGERIA
A picture taken on April 2, 2015 shows the harbour of the Algerian capital northwest of Algiers. AFP PHOTO / FAROUK BATICHE (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images) | FAROUK BATICHE via Getty Images
Imprimer

COMMERCE INTERNATIONAL - L'année 2018 s'annonce des plus encourageantes pour le commerce mondial, dont les flux connaîtront une solide croissance au premier trimestre de l'année. C'est l'annonce que vient de faire aujourd'hui l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui livre ses prédictions pour la nouvelle année.

Les commandes à l'exportation atteignent leur plus haut niveau depuis 2011

L'organisation en charge de la régulation du commerce mondial a ainsi diffusé son Indicateur des perspectives du commerce mondial (WTOI), un outil conçu pour fournir des informations "en temps réel" sur la trajectoire du commerce mondial par rapport aux tendances récentes. Basé sur une note moyenne de 100, cet indice permet de comparer les résultats à la tendance. Un chiffre supérieur à 100 indique une croissance supérieure à la tendance, tandis qu'un chiffre inférieur à 100 indique une croissance inférieure à ce qui était prévu.

Ces données sont plus favorables que les projections publiées l'année dernière. Ainsi, et pour le premier trimestre 2018, le WTOI a atteint 102,3 alors qu'il était de 102,2 en novembre dernier, ce qui indique une croissance stable du commerce des marchandises en volume, indique l'OMC. Les bons résultats dans le fret aérien, le trafic de conteneurs et les commandes à l’exportation en particulier donnent à penser que, bien qu’elle puisse ralentir à terme, la reprise du commerce se poursuivra probablement dans les prochains mois et devrait rester supérieure à la tendance, ajoute l'organisation internationale.

Avec respectivement des indices de 103,2 et 104,3, le fret aérien et le trafic de conteneurs sont nettement supérieurs à la tendance, ce qui indique une forte croissance des échanges commerciaux. Parallèlement, les commandes à l'exportation ont atteint leur plus haut niveau depuis 2011, marquant une reprise soutenue des flux commerciaux au premier semestre 2018.

Le discours"protectionniste" menace l'économie mondiale

De leur côté, les matières premières agricoles et la production et ventes dans l'industrie automobile ne connaîtront pas d'embellie majeure et resteront conformes aux prévisions avec des indicateurs de respectivement 100,8 et 101. Seul le commerce des composants électroniques se dépréciera avec un indicateur de 94,1.

"L'amélioration des perspectives du commerce est une bonne nouvelle, mais il subsiste des risques importants qui menacent l'économie mondiale et qui pourraient bien nuire à la reprise du commerce", avait affirmé Roberto Azevedo, patron de l'OMC. Selon lui, on peut compter parmi ces risques la possibilité que la rhétorique protectionniste donne lieu à des actions restrictives pour le commerce, la montée inquiétante des tensions géopolitiques mondiales et le coût économique croissant des catastrophes.

LIRE AUSSI: