Barack et Michelle Obama dévoilent leur portrait officiel, engagé et moderne

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ÉTATS-UNIS - La National Portrait Gallery a dévoilé ce lundi 12 février les portraits officiels de Barack et Michelle Obama. Comme le veut la tradition, ce musée de Washington a attendu un an après leur départ de la Maison Blanche pour présenter ces peintures de l'ancien président et son épouse.

obama

Comme on pouvait s'y attendre au vu des artistes choisis par les sujets eux-mêmes, les deux œuvres viennent trancher avec le style de cette prestigieuse galerie du Smithsonian Institut qui abrite les très sobres portraits des précédents dirigeants américains.

Comme vous pouvez le voir-dessous, le couple démocrate était décidé à faire souffler un vrai vent de modernité et de diversité sur la tradition.

BARACK OBAMA

barack obama

À l'exception de JFK et Bill Clinton, les présidents américains précédents avaient tous opté pour être représentés de façon relativement austère sur leur portrait officiel, posant en costume sur fond plus ou moins formel.

Barack Obama a clairement souhaité dépoussiérer le genre avec Kehinde Wiley, peintre noir et ouvertement gay de 40 ans qui s'est fait un nom grâce à ses tableaux représentant des personnages afro-américains dans des poses héroïques, réinterprétant souvent par la même occasion des œuvres connues.

"Il aime élever les gens ordinaires à travers sa peinture. Son premier instinct pour mon tableau a été le même, me mettre dans ces paysages, avec un sceptre, un trône, sur un cheval... J'ai dû lui expliquer que j'avais assez de problèmes politiques comme ça sans qu'il me fasse ressembler à Napoléon", s'est amusé Barack Obama ce lundi en dévoilant la peinture.

"Je suis impressionné par le don qu'il possède", a continué l'ancien président. "Ce qui m'a toujours frappé dans ses portraits c'est la façon dont ils remettaient en question notre perception du pouvoir et des privilèges. Sa façon de reconnaître la beauté, la grâce et la dignité des personnes souvent invisibles".

Comme l'artiste l'expliquait lui-même en 2016, son style lui permet notamment de remédier à l'absence de visages non blancs dans les chefs d'œuvres. "La plupart des œuvres que l'on voit dans les musées du monde entier sont peuplées de personnes qui ne me ressemblent pas. En grandissant, j'ai adulé et étudié ces grands tableaux européens mais j'avais aussi envie d'y trouver quelque chose qui m'en rapproche", confiait-il.

kehinde wiley

Sur son site internet, ce peintre originaire de Los Angeles -maintenant installé à New York- détaille un second aspect de sa démarche artistique: mettre en scène des personnages truculents pour aussi bousculer les codes du portait peint classique, souvent en rendant floues les limites entre les représentations traditionnelles et contemporaines mais aussi en remettant en question la vision traditionnelle de la virilité chez les jeunes hommes noirs.

MICHELLE OBAMA

michelle obama

Michelle Obama, elle aussi, a souhaité faire souffler un vent de modernité et de diversité dans le musée en faisant appel à Amy Sherald. Cette artiste de 44 ans installée à Baltimore, à la notoriété grandissante, ne travaille que des sujets afro-américain.

"Je pense à tous les jeunes, en particulier aux jeunes filles et aux jeunes filles de couleur, qui dans les années à venir viendront dans ce musée et verront une image de quelqu'un qui leur ressemble sur les murs de cette grande institution américaine", a déclarée Michelle Obama, émue, lors de la cérémonie de ce lundi 12 février.

L'artiste s'est fait remarquer pour ses portraits de plain-pied, grandeur nature, où la peau de ses sujets est peinte avec différentes teintes de gris ce qui a pour effet de rendre vêtements, accessoires et décors particulièrement vibrants.

Sherald a elle aussi étudié l'histoire de l'art européen et a été amenée à la même conclusion que Kehinde Wiley: "il y a trop peu d'entre nous" sur ces œuvres, expliquait-elle en 2017 au New York Times, qui lui consacrait un article quand il a été annoncé qu'elle ferait le portrait de Michelle Obama.

amy sherald

LIRE AUSSI: