Israël bombarde en Syrie, la défense aérienne syrienne abat un un des F16 agresseurs

Publication: Mis à jour:
SYRIA
A picture taken in the northern Israeli Kibbutz of Harduf on February 10, 2018, shows the remains of an Israel F-16 that crashed after coming under fire by Syrian air defences during attacks against 'Iranian targets' in the war-torn country. / AFP PHOTO / Jack GUEZ (Photo credit should read JACK GUEZ/AFP/Getty Images) | JACK GUEZ via Getty Images
Imprimer

Un avion de combat F16 israélien a été abattu par la défense aérienne syrienne lors de frappes que l'Etat hébreu affirme viser des "cibles iraniennes" en Syrie.

Le F16 est tombé dans le nord du territoire israélien, mais un porte-parole de l'armée israélienne n'a pas reconnu que l'appareil avait été touché par les tirs antiaériens mais c'est la première fois que l'armée israélienne dit ouvertement avoir pris pour cible des "cibles iraniennes" en Syrie.

Selon l'agence officielle syrienne Sana la défense anti-aérienne avait repoussé quelques heures plus tard une nouvelle attaque de l'armée de l'air israélienne près de la capitale Damas.

Cette énième agression du territoire syrien, a commencé dans la nuit quand l'armée israélienne décide de passer à l’offensive sous prétexte qu'un prétendue drone iranien aurait survolé le territoire.

'L'Iran responsable'?

Les avions israéliens ont alors essuyé "de multiples tirs de missiles anti-aériens", a annoncé l'armée de l'occupant israélien. Les pilotes de l'un des avions ont dû s'éjecter et sont retombés en territoire israélien, où ils ont été emmenés à l'hôpital. L'un d'eux est gravement blessé. Leur avion s'est écrasé dans la région de la vallée de Jezreel, à l'est de la ville de Haïfa, dans le nord d'Israël, précise-t-on de même source.

Selon l'agence officielle syrienne Sana, la première attaque aérienne israélienne a visé une base militaire dans le centre du pays. Plusieurs avions israéliens ont été touchés, a-t-elle affirmé.

Selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane, les raids israéliens ont visé des cibles dans l'est de la province de Homs (centre), dans une région où sont présents, a-t-il dit, des forces iraniennes et des membres du mouvement de résistance libanais Hezbollah.

L'Iran a répliqué en cours de journée et a pointé les mensonges de l'armée israélienne. Téhéran accuse directement Israël de mensonges et défend la riposte syrienne et le droit des Syriens à défendre leur territoire.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre depuis des dizaines d'années. L'Etat hébreu continue d'occuper depuis 1967 le Golan, des terres syriennes reconnu comme telles par le droit international.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...