France: Mennel, la candidate voilée et pro-palestinienne de The Voice, obligée de quitter l'émission

Publication: Mis à jour:
MENNEL IBTISSEM
TF1
Imprimer

Le talent est-il suffisant pour réussir dans The Voice France quand on est une musulmane voilée qui soutient la Palestine? Mennel Ibtissem a découvert la réponse à ses frais. La jeune française d'origine syrienne a annoncé sa décision de quitter l'émission dans une vidéo publiée sur sa page facebook dans la soirée de jeudi 8 février, après une semaine de polémique sur les réseaux sociaux et les médias alimentée par la fachosphère avec comme motif d'anciens tweets de la candidate.

"Je vis très difficilement les tensions survenus ces derniers jours. Ces tensions masquent ma volonté de faire l'apologie de l'amour, de la paix et de la tolérance. Je n'ai jamais songé à blesser qui que cela soit, et la seule perspective que mes propos soient source de peine me heurte. J'ai donc pris aujourd'hui la décision de quitter cette aventure", a annoncé Mennel, visiblement émue, dans sa vidéo.




Lors de son audition dans The Voice le 3 février, Mennel Ibtissem, 23 ans, a chanté "Hallelujah" de Leonard Cohen, avec un couplet en anglais et un deuxième en arabe. Sa performance a tellement ému les quatre artistes-juges de l'émission qu'ils lui ont livré un concert d'éloges, dont le "très, très, très, très haut niveau" de Pascal Obispo.




Mais au moment où Mennel livrait une belle prestation, la machine de la fachosphère se mettait déjà en branle. Sur Twitter, même si de nombreux utilisateurs sont sous le charme, des commentaires sur son voile commencent à apparaître.



Des twittos ont ensuite exhumé des publications de Mennel jugées complotistes. Dans un des posts, publié au lendemain de l'attentat de Nice, le 15 juillet 2016, elle s'étonne qu'on retrouve à chaque acte terroriste des pièces d’identité des suspects sur les lieux, une thèse conspirationniste commune sur les réseaux sociaux.

mennel


Dans un autre tweet, elle a écrit "Les vrais terroristes, c'est notre gouvernement".

On reproche aussi à Mennel, entre autres, une chanson en soutien à la Palestine.


Même si des médias français ont parlé de "tweets conspirationnistes" pour justifier la polémique, certains commentateurs ont clairement indiqué que c'est plutôt le voile de Mennel, ou le fait qu'elle ait chanté en arabe, qui dérangent une bonne partie de l'opinion hexagonale.
La polémique a en tout cas enflé et la candidate a été poussé à s'excuser mercredi 7 février sur Facebook où elle a indiqué "regretter profondément" des messages qui étaient l’expression d’une peur que je partageais seulement, à cette époque, avec mes amis sur ce réseau".

"Deux ans après, j’ai muri et je mesure le manque de réflexion de ces messages. Je comprends que ces messages choquent et je m’en excuse", a-t-elle affirmé.




Les excuses n'ont clairement pas suffi.

TF1, la chaîne qui diffuse The Voice, a salué vendredi 9 février la "décision responsable" de Mennel de se retirer de l'émission, qui témoigne de "sa volonté d'apaisement".

"Mennel s'en alla, Zemmour resta"

De nombreuses voix ont exprimé leur déception suite au retrait de la candidate de The Voice. L’humoriste français Yassine Balattar, au centre d'une autre polémique pour ces positions, a tweeté: "Mennel s'en alla, Zemour resta. France 2018".


Le comédien fait référence au polémiste Eric Zemmour dont les chroniques continuent d'être diffusées par des médias français bien qu'il ait été condamné pour incitation à la haine en 2017.

Certains ont dénoncé ce qu'ils perçoivent comme un deux poids, deux mesures dans cette affaire.


D'autres y voient une "victoire des racistes".

Dans sa vidéo, Mennel Ibtissem a tenu à remercier ceux qui l'ont soutenu: "Je voudrai dire un grand merci à tous ceux qui me soutiennent dans ces moments difficiles, qui ont foi en moi sans s'arrêter au jugement précipité".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...