Royal Air Maroc assure que les pilotes ont "reçu un accord de principe" sur la hausse des salaires

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TENSIONS - Royal Air Maroc (RAM) a enfin réagi, publiquement, aux tensions entre l'Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) et la direction de la compagnie aérienne suite aux revendications salariales des pilotes et commandants.

Dans un communiqué publié vendredi 9 février et relayé par nos confrères de Médias24, la RAM indique que "le dialogue social avec l’AMPL est toujours ouvert et que le principe de revalorisation salariale revendiquée par l’association a reçu un accord de principe depuis plusieurs mois".

Négociations en cours

"Des propositions et contre-propositions ont été formulées, elles sont à l’étude dans le respect des règles de bienséance, d’éthique et d'équité", poursuit la même source, soulignant que "la compagnie nationale ne tolérera aucun acte qui nuirait à son intérêt, ainsi qu’à celui de ses employés et de ses clients. Aucune entrave à son bon fonctionnement et aucun comportement irresponsable ne sauraient être admis".

Mardi 6 février, plusieurs vols ont été annulés ou retardés, notamment en provenance de Casablanca et en direction de plusieurs capitales africaines, suite au mouvement de colère des pilotes de ligne. Certains d'entre eux n'auraient volontairement pas respecté les programmes de vols, et d’autres se seraient absentés et auraient envoyé à la dernière minute un certificat médical, précise L'Economiste.

"Royal Air Maroc continuera à inscrire sa politique de gestion des ressources humaines dans un esprit de dialogue et restera à l’écoute pour poursuivre les négociations dans un cadre serein et responsable", fait encore savoir la compagnie aérienne dans son communiqué. "Et cela devra s’inscrire dans la perspective générale du développement de son capital humain, de ses ambitions stratégiques et de la sécurité de ses passagers".

Des augmentations de 15.000 à 30.000 dirhams

L'AMPL a récemment demandé à la direction de la compagnie aérienne une augmentation des salaires des commandants de bord de 30.000 dirhams par mois et des pilotes de 15.000 dirhams. Ils gagnent aujourd'hui respectivement 150.000 dirhams et 100.000 dirhams mensuellement, rapporte L'Economiste.

Si leurs revendications sont acceptées, cela représenterait donc "plus de 200 millions de dirhams de charges supplémentaires dans la masse salariale de la compagnie", qui compte "500 pilotes dont 280 commandants de bord", indique le quotidien économique.

Cette demande de revalorisation des salaires intervient alors que la compagnie nationale entreprend un important plan de développement. Elle compte en effet doubler sa flotte d'ici 2020, pour passer de 60 à 120 appareils.

Contactée par le HuffPost Maroc, l'Association marocaine des pilotes de ligne a indiqué qu'elle se prononcerait sur cette affaire "à l'issue d'une courte période de réflexion et de concertation de ses membres", afin de "fournir toutes les explications utiles et sa position quant aux déclarations et intentions affichées sur la place publique vis-à-vis de la corporation".

LIRE AUSSI: