Mennel Ibtissem de "The Voice" annonce son retrait de l'émission après ses tweets polémiques (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

THE VOICE - Sa décision est prise. Mennel Ibtissem, la candidate de "The Voice" dont d'anciens tweets publiés après l'attentat de Nice ont fait polémique, a annoncé qu'elle quittait l'émission, dans une vidéo postée sur sa page Facebook dans la soirée du jeudi 8 février.

"En tant qu'artiste, chanteuse, j'ai participé à 'The Voice' avec l'intention de rassembler, pas de diviser, d'ouvrir les esprits, pas de les assombrir, commence la jeune femme. J'ai foi en l'humanité et en la bienveillance des gens, j'ai foi en un futur rempli d'amour, de paix et de tolérance. J'ai foi en mon pays, la France."

Face caméra, la native de Besançon dit vivre "très difficilement les tensions survenues ces derniers jours". "Je n'ai jamais songé à blesser qui que ce soit, et la seule perspective que mes propos soient source de peine me heurte. J'ai donc pris aujourd'hui la décision de quitter cette aventure", annonce-t-elle, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

"Je garde le sourire et ne céderai pas à la peur. Je veux dire un grand merci à tous ceux qui me soutiennent dans ces moments difficiles, qui ont foi en moi sans s'arrêter au jugement précipité, merci à ceux qui pardonnent les maladresses. Je vous aime", conclut la jeune femme de 23 ans.

TF1 a salué dans un communiqué "une décision responsable" qui "témoigne de sa volonté d'apaisement".

De son côté, la société de production de l'émission, ITV studios France, a déclaré dans un communiqué publié sur son site que "malgré des excuses sincères, l'environnement restait trop pesant". "Nous espérons que sa décision et les mots choisis pour l'exprimer permettront d'apaiser les tensions", a-t-elle ajouté.

"Les vrais terroristes c'est notre gouvernement"

Candidate de la deuxième série des auditions à l'aveugle du télé-crochet de TF1 le 3 février, la chanteuse d'origine syrienne avait fait forte impression avec son interprétation, en anglais et en arabe, de "Hallelujah". Elle avait rejoint l'équipe de Mika sans difficulté.

Mais des internautes n'avaient pas tardé à exhumer d'anciens tweets de la candidate, dans lesquels elle donnait du crédit aux théories du complot après les attentats de Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray. Elle estimait aussi que "les vrais terroristes c'est notre gouvernement".

Mennel s'était ensuite excusée, expliquant avoir écrit ces messages sous le coup de l'émotion. Elle a déclaré "prôner un message d'amour, de paix et tolérance" et rappelé qu'elle "condamne bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme". Elle a également affirmé qu'on lui "prête des intentions qui ne sont pas les "siennes "et qui ne reflètent aucunement" sa pensée.

Une réunion de crise avait été organisée le 6 février à TF1, embarrassée par les propos de la jeune femme. La décision annoncée par Mennel ouvre maintenant la question de savoir ce que la chaîne va décider de faire pour la suite de l'émission, alors que les trois quarts des auditions ont déjà été enregistrées, selon Europe 1. Le départ de Mennel va par ailleurs déséquilibrer la compétition, puisqu'il prive Mika de l'un de ses talents.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.