La dernière photo de la Tesla d'Elon Musk est bourrée de références geeks

Publication: Mis à jour:
STARMAN
SPACEX
Imprimer

ESPACE - "Au revoir, la Terre!" Ce sont les mots prononcés par Starman en publiant sa dernière photo. "Starman", c'est bien sûr une chanson de feu David Bowie. Mais c'est aussi le nom donné au mannequin équipé d'une combinaison spatiale envoyé dans l'espace par SpaceX au volant de la Tesla d'Elon Musk, ce mardi 6 février.

Vous avez difficilement pu passer à côté du premier lancement, très médiatique, de la fusée Falcon Heavy de SpaceX et de son chargement improbable. Depuis mardi dans la soirée, une voiture électrique de luxe se balade donc en orbite autour de la Terre. Le tout est documenté grâce à des photos et vidéos.

Mais la Tesla et son "conducteur", Starman, s'éloignent désormais. Il faut dire qu'Elon Musk n'avait pas prévu de laisser sa voiture polluer l'orbite terrestre, mais comptait dès le début l'envoyer en orbite autour du Soleil, en passant près de Mars et de la ceinture d'astéroïdes.

Mercredi 7 février en fin de journée, le compte Twitter de Starman a publié une dernière photo, où l'on voit le mannequin dans sa voiture avec la Terre en arrière plan. Elon Musk a confirmé que ce serait la dernière image envoyée par la Tesla (ses batteries ne pouvaient pas durer plus longtemps).

Easter eggs et clin d'oeils

Si le simple fait d'envoyer une voiture et un mannequin dans l'espace est déjà un joli coup de com', Elon Musk a en réalité poussé le spectacle encore plus loin. Avec Starman et la Tesla, de nombreuses références à la science-fiction et à l'espace font également partie du voyage.

La première et la plus connue, c'est le fait que la voiture a diffusé la chanson "Space Oddity" (toujours de David Bowie) pendant le décollage de la Falcon Heavy.

Il y a également cette petite inscription, "fabriqué sur Terre par des humains", gravée sur le circuit imprimé de la Tesla, à destination d'éventuels extraterrestres qui la découvriraient un jour.

Printed on the circuit board of a car in deep space

Une publication partagée par Elon Musk (@elonmusk) le

Les deux dernières références sont encore plus destinées aux passionnés de science-fiction. La première, c'est que l'écran de bord affiche un message bien particulier: "DON'T PANIC" ("ne paniquez pas").

Une référence à "H2G2, le guide du voyageur galactique", une "trilogie en cinq volumes" culte de Douglas Adams, bourrée d'humour anglais et racontant les pérégrinations d'un humain dans la galaxie (et adaptée en film en 2005).

tesla

Enfin, la Tesla a embarqué avec elle un objet bien particulier: un "Arch disk": un disque dans lequel on peut stocker énormément de données et qui serait capable de résister aux ravages du temps pendant plus de 14 milliards d'années.

C'est en tout cas ce qu'affirme l'Arch Mission Foundation, qui a annoncé que l'un de ses disques était présent au moment du lancement du Falcon Heavy. Il faut tout de même noter que si le disque survit, la Tesla, elle, devrait être en grande partie détruite dans les années à venir, à cause des radiations solaires notamment.

Quoi qu'il en soit, les chercheurs de la fondation ont choisi une oeuvre de science-fiction bien particulière: "Fondation", d'Isaac Asimov, l'un des plus grands auteurs de science-fiction qui a notamment inventé le concept de "robotique".

Une série de livres tellement culte qu'elle a tout simplement été sacrée "meilleure série de tous les temps" en 1966 dans le cadre du prix Hugo, battant "Le Seigneur des anneaux". Un titre qui n'a jamais été décerné depuis.

"Voici comment le disque optique 5D d'une espérance de vie de 14 milliards d'années de l'Arch Mission Foundation a été conçu. Cet 'Arch disk' se dirige vers Mars et la ceinture d'astéroïdes grâce à Elon Musk et SpaceX"

Avec toutes ces références, on s'attendait presque à ce que le dernier message de Starman ne soit pas "Goodbye, Earth!", mais plutôt "So long! And thanks for all the fish" (Salut, et encore merci pour le poisson"). C'est, dans le livre H2G2, la phrase d'adieu prononcée par les dauphins, créatures les plus intelligentes sur Terre, au moment où ils disparaissent de la planète.

LIRE AUSSI: