La coalition menée par les USA tue plus de 100 combattants des forces pro Assad en Syrie

Publication: Mis à jour:
SYRIA DEIR EZZOR
A picture shows the damage in the eastern Syrian city of Deir Ezzor during a military operation by government forces against Islamic State (IS) group jihadists on November 4, 2017.The previous day, Russian-backed Syrian regime forces took full control of Deir Ezzor, which was the last city where IS still had a presence after being expelled from Hawija and Raqa last month. / AFP PHOTO / STRINGER (Photo credit should read STRINGER/AFP/Getty Images) | STRINGER via Getty Images
Imprimer

Plus de 100 combattants des forces loyales au régime syrien ont été tués par la coalition internationale antijihadiste menée par les Etats-Unis après une attaque contre ses alliés dans l'est de la Syrie, selon un responsable américain.

La télévision officielle syrienne a dénoncé une "agression" de la part de la coalition.

Cette opération menée dans la nuit de mercredi à jeudi a été déclenchée par une attaque du régime contre des positions des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde alliée de Washington dans la lutte antijihadistes.

Ces frappes interviennent sur fond de tensions croissantes entre Damas et Washington, les Etats-Unis accusant le régime syrien d'avoir utilisé des armes chimiques.

"Nous estimons que plus de 100 membres des forces prorégime syriennes ont été tués alors que des affrontements (avaient lieu) avec les Forces démocratiques syriennes et les forces de la coalition", a déclaré jeudi un responsable militaire américain.

Les FDS et la coalition répondaient à une "attaque (...) contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes", a-t-il affirmé, expliquant qu'entre 20 et 30 obus de chars et d'artillerie étaient tombés à environ 500 mètres de ce quartier général.

La coalition a riposté avec des tirs d'artillerie et des frappes aériennes. Environ 500 hommes de la coalition sont engagés dans cette riposte, a précisé le responsable américain.

Les combats ont eu lieu à huit kilomètres à l'est d'une ligne de démarcation fixée par la Russie et les Etats-Unis le long de l'Euphrate, les forces russes opérant à l'ouest et les forces américaines à l'est.

"Les responsables de la coalition ont été régulièrement en contact avec leurs homologues russes avant, pendant et après" les frappes, a ajouté le responsable.

Il n'a pas précisé si les combattants prorégime tués dans cette riposte étaient des Syriens ou bien des étrangers engagés dans une des milices pro-Assad constituées notamment de volontaires libanais et irakiens.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, a fait état d'un bilan de 20 morts dans les rangs des forces prorégime.

"Les forces du régime ont frappé à l'artillerie des positions des FDS dans plusieurs villages ainsi que qu'un champ pétrolier", a précisé le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

"Les FDS ont répliqué avec des tirs à l'artillerie contre des positions du régime dans la ville de Khasham, avant l'intervention des forces de la coalition", a-t-il poursuivi.

Cette ville se situe sur le bord de l'Euphrate, au sud-est de Deir Ezzor, capitale de la province du même nom.

Les forces du régime et des FDS ont été impliquées dans plusieurs incidents dans cette zone l'an passé, chacun menant des opérations contre les derniers bastions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans cette région.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.