"Vous avez outrepassé vos prérogatives": Des députés de l'opposition s'emportent contre le président de l'ARP Mohamed Ennaceur (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
MOHAMED ENNACEUR
FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Après plusieurs polémiques ces dernières années au sein de l'Assemblée, cette fois, c’est au tour du président de l'Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur de créer la polémique.

En marge de la plénière du mercredi 07 février, le député du Front populaire, Aymen Aloui, a pris la parole pour revenir sur l’incident impliquant deux jeunes lycéennes, mortes dans l’incendie du dortoir d’un collège à Thala.

Mais à peine a-t-il prononcé les noms du chef du gouvernement, Youssef Chahed, et du président de la République Béji Caïd Essebsi, en critiquant leur politique que Mohamed Ennaceur intervient pour lui couper le micro. Une explication?

"Je suis désolé. Ce sujet ne fait pas partie de l’ordre du jour” affirme Mohamed Ennaceur avant de poursuivre: “nous sommes à votre écoute, mais vous n'avez pas à parler du Chef du gouvernement, ni du président de la République”.

Ces propos ont fortement déplu à certains députés qui n’ont pas hésité à s’attaquer au président de l’ARP et à critiquer son comportement.

Décontenancé, le député du Front populaire Aymen Aloui reprend la parole: “j’ai le droit de critiquer qui que ce soit, et de nommer qui je veux” s'est-il défendu avant de poursuivre son argumentaire.

Dans la même veine, plusieurs parlementaires de l'opposition ont réagi à cette phrase polémique du président de l'ARP, dont notamment la députée Samia Abbou du Courant Démocratique.

Connue pour ses interventions musclées, Abbou a pointé du doigt la réaction du président de l’ARP: “Monsieur le président, malheureusement vous n’êtes pas en train de respecter le règlement intérieur”. Elle a argué que le pouvoir du président du parlement se limite au pouvoir administratif et financier. “Vous n’avez pas de pouvoir sur les députés” a-t-elle renchéri en ajoutant que s’il y a une violation au niveau du règlement intérieur cela est dû principalement au fait que le président de l'ARP n’est pas conscient du rôle joué par les députés.

“Vous avez outrepassé vos prérogatives”, a regretté Jilani Hammami, député du Front Populaire en s’adressant à Mohamed Ennaceur. Selon lui, il s’agit d’un dépassement flagrant qui remet en cause le respect du règlement interne. Avec un tel agissement, Hammami a accusé Ennaceur de revenir à des pratiques de l’ancien régime. “Vous n’avez pas le droit de nous dicter ce qu’on doit dire” a-t-il martelé.

“C’est inadmissible” a martelé, de son côté, le dirigeant d'Al Harak, Imed Daimi en évoquant sa crainte quant à un retour de la dictature. “Depuis quand le président du parlement intervient dans le contenu des interventions des députés” s’est-il interrogé.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.