Grève dans l'Education: Benghabrit traite les représentants du Cnapest de "menteurs"

Publication: Mis à jour:
BENGHEBRIT
Facebook/EducationAlgerie
Imprimer

La ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghebrit, a traité mardi 6 février les représentants du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur de l'éducation (Cnapeste) de "menteurs", les accusant "d’induire l’opinion publique en erreur".

Invitée, mardi, du Forum de la Radio, la ministre a considéré que la grève entamée le 31 janvier dernier par le Cnapeste est illégale, affirmant que les portes du dialogue "n’ont jamais été fermées", un dialogue qui, selon elle, "doit être mené sereinement et sans chantage".

le Cnapeste est le seul syndicat du secteur à n'avoir pas ratifié la charte de l’éthique signée en novembre 2015, a signalé la ministre de l’éducation qui a voulu être rassurante quant à l'éventualité d'une année blanche. "Nous sommes en train de prendre des mesures pour assurer un enseignements normal aux élèves", a t-elle souligné.




LIRE AUSSI: Education : Le CNAPESTE dit non à la charte de l'éthique de Benghebrit, le CLA en grève mercredi

Les principales revendications de ce syndicat autonome, qui a lancé une grève illimitée dans plusieurs wilayas, portent sur le plein respect de la teneur des conventions signées avec le ministère de l'Education nationale, notamment en ce qui concerne la régularisation de la situation des personnels occupant des postes en voie de disparition, la médecine du travail, l'actualisation de la prime de zone pour le travail dans le sud, le logement et les promotions.

Mme. benghabrit, qui a insisté sur le caractère constitutionnel du droit à la grève lors de son intervention au forum de la radio, a tout de même fait savoir que la grève actuelle du Cnapeste n'est pas légale car ne répondant à aucun critère de part son caractère illimité.

Les partenaires sociaux signataires de la Charte d'éthique du secteur de l'Education nationale ont indiqué jeudi dans un communiqué que cette grève était "injustifiée" et qu'elle donne une "image négative"du mouvement syndical devant l'opinion publique.

LIRE AUSSI: Grève du Cnapeste: les parents d'élèves appellent à un dialogue "constructif" et "responsable"pour éviter l'irréparable

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...